Les trucs à faire pour le calorifuge

Les réseaux composés de plusieurs tuyaux doivent être isolés, car les déperditions de chaleur peuvent être problématiques. Diverses solutions sont possibles pour que ce désagrément soit rapidement supprimé. 

Une isolation calorifuge est très appréciée

Comme c’est le cas pour les maisons, les déperditions de chaleur se produisent aussi au niveau des tuyaux. La technique du calorifuge est donc la seule qui permet à cette problématique d’être évincée au plus vite. Cette isolation est plébiscitée pour deux réseaux : celui dédié au chauffage et celui pour l’eau. Si par exemple les canalisations passent dans une zone qui n’est pas chauffée, des calories peuvent s’échapper à travers cette tuyauterie. Cela entraîne une surconsommation qui peut alourdir les dépenses au fil des mois. 

Jusqu’à 10 % d’économies sur une année 

En fonction des installations, il est possible de perdre entre 10 et 20 % d’un point A à B. Pour éviter ce problème majeur, vous pouvez opter pour le calorifugeage qui consiste à recouvrir la tuyauterie avec une protection spécifique. Vous bénéficiez ainsi de plusieurs points forts : 

  • Une maîtrise des températures grâce à une isolation performante
  • Des économies d’énergie non négligeable surtout si le réseau est important

Il est nécessaire de connaître parfaitement l’installation pour jauger réellement les économies, mais elles sont en moyenne de 10 % par an.

Les déperditions de chaleur concernent aussi les tuyaux 

Une isolation calorifuge apporte donc des avantages dès l’installation, mais il est nécessaire de faire appel à un professionnel. Il faut prendre en compte plusieurs informations pour que l’installation soit à la hauteur des attentes. L’épaisseur de l’isolant est primordiale au même titre que le diamètre du tuyau ainsi que la conductivité thermique. Plus cette dernière est faible, plus le matériau aura tendance à être isolant. Pour savoir si vous avez besoin d’isoler tous vos tuyaux, il suffit d’utiliser un appareil pour vérifier les déperditions de chaleur comme c’est le cas pour les fenêtres

Pas de commentaire

Poster un commentaire