étude entrepreneur

Quelles études faire pour devenir entrepreneur ?

Si vous suivez les chiffres du monde entrepreneurial, sans doute avez-vous vu que l’année 2019 avait été synonyme de record de créations, avec plus de 815 000 nouvelles entreprises. Chaque année, de nombreux français osent tourner le dos à une activité salariée et se mettre à leur compte. Ont-ils suivi un cursus spécifique et existe-t-il une formation idéale pour réussir son entreprise ?

Faut-il faire des études pour créer une entreprise ?

Suivre des études spécifiques (commerce, management, informatique…) peut être une bonne idée si vous avez un projet déterminé en tête et si l’activité que vous souhaitez mettre en place nécessite l’obtention d’un diplôme, parce que réglementée.

Ainsi, personne ne peut s’improviser médecin et ouvrir un cabinet. Mais cela est également valable pour d’autres professions ; comme celle de plombier ou encore d’électricien. Une personne, même passionnée de mécanique, ne peut pas s’installer en tant que carrossier ou même réparateur automobile, sans une qualification dans ce domaine.

Pour savoir si le projet d’entreprise que vous avez en tête nécessite de suivre une formation et d’obtenir un diplôme, il est recommandé de se rapprocher du CFE de votre région (Centre de Formalités des Entreprises).

Heureusement, il n’est souvent pas nécessaire d’avoir fait de grandes études pour avoir une activité florissante et lucrative. Même sans diplôme ; comme 15% des chefs d’entreprise français ; vous pouvez vivre de votre activité. Alors rejoignez la communauté des entrepreneurs, si tel est votre souhait. Par contre, si les études ne sont pas obligatoires, tout le monde peut-il devenir chef d’entreprise ?

Quelles sont les qualités pour devenir entrepreneur ?

Si les études ne font pas forcément le chef d’entreprise, il est impératif d’avoir quelques qualités pour pouvoir gérer une activité et en tirer profit. Avoir des bases en gestion et en comptabilité est souhaité. Différents organismes d’accompagnement à la création proposent, en ce sens, des formations.

Au-delà de cela, il faut être organisé et rigoureux. Une entreprise sous-tend de savoir se consacrer à son cœur de métier, mais d’être capable aussi de réserver un temps pour les tâches ingrates comme l’administratif et la tenue comptable.

Tout le talent ou le savoir-faire ne sont rien également si vous ne savez pas vous « vendre » et donc avoir un peu de compétences commerciales.

Enfin, pour ne pas vous faire engloutir par la concurrence ou devoir baisser le rideau parce que vous ne savez pas combien demander pour vos prestations, il est important, avant toute création, de faire une étude drastique de votre projet et de votre environnement. Ce que l’on appelle une étude de marché. Avez-vous des concurrents et si oui, qu’apportez-vous de plus ? Si vous avez trouvé une niche (appellation qui désigne une activité ou un secteur peu ou pas représenté), êtes-vous un génie ou cela n’existe pas parce que cela ne répond à aucun besoin ?

Le métier d’entrepreneur suppose de savoir se remettre en question, ainsi que son projet et ce, même après (et surtout !) après la création.

Pas de commentaire

Poster un commentaire