echec

Les échecs : plus qu’un jeu… un mode de vie !

Les échecs sont bien plus qu’un jeu de réflexion. En maniant les pièces sur l’échiquier, les joueurs apprennent à penser de manière analytique, à anticiper les conséquences de leurs décisions, à saisir les opportunités qui se présentent, à se protéger des menaces… mais aussi à consentir des sacrifices pour en récolter les fruits dans l’avenir. Ces aptitudes sont très recherchées dans le monde de l’entreprise et balisent le chemin du succès pour les enfants qui construisent leurs schémas de raisonnement.

Contrairement à la majorité des jeux, les échecs ne reposent pas sur la chance ou la force musculaire. Il s’agit d’un exercice de réflexion et d’une forme d’art exquise qui existe depuis plus de 1 500 ans. Aux échecs, les deux joueurs ont des chances égales… et le plus stratège remporte la victoire.

Les échecs pour challenger son cerveau

Parce que le schéma de pensée du jeu d’échecs peut être reproduit pour trouver des solutions aux problèmes complexes que l’on rencontre dans la vie, les pièces et l’échiquier prennent très vite une tournure symbolique, transformant chaque partie en une simulation de notre existence. En tant que joueur d’échecs, vous apprenez à analyser des situations complexes, à évaluer vos options, à faire des arbitrages pour trancher, à planifier stratégiquement vos coups, à anticiper ceux de votre adversaire et à résoudre des équations à plusieurs variables… tout en vous amusant !

Avec un peu d’expérience, vous allez pouvoir aborder la vie comme une longue partie d’échecs, vos pièces étant vos atouts. Vous les avancerez et les reculerez au gré des coups de votre environnement, tout en pesant le pour et le contre de chaque décision. Même en restant un joueur amateur, vous allez pouvoir développer les soft skills suivants :

  • Anticipation, prédiction, planification : il s’agit de la capacité à visualiser les conséquences probables d’une action, de peser le pour et le contre et d’arbitrer entre les différentes options qui s’offrent à vous ;
  • La prise de recul, être capable d’avoir une vue d’ensemble de manière objective. N’oubliez pas que vous pouvez voir toutes les pièces du plateau dans une partie d’échecs, celles de votre adversaire et les vôtres, contrairement aux cartes par exemple. Cette vue en hauteur vous permet une bonne prise de recul, une réflexion constante, en temps réel, en fonction des coups de votre adversaire ;
  • L’attention et la concentration : nous savons tous combien il est important de réfléchir et d’agir avec prudence, en mesurant les conséquences. Les échecs vous apprendront la patience et doperont votre capacité de concentration ;
  • La stratégie : que ce soit dans une salle de réunion, en salle de sport ou dans votre vie privé, il s’agira d’adopter des stratégies réfléchies et basées sur des données solides. Les échecs font les stratèges, c’est pourquoi il s’agit du jeu préféré des militaires.

Où jouer aux échecs à Paris ?

Le Jardin du Luxembourg

Légendaire, luxuriant et pittoresque… il n’y a pas meilleur endroit pour déployer l’échiquier ! Tous les jours de l’année, qu’il pleuve, qu’il grêle ou qu’il fasse beau, une bande de joueurs et de spectateurs fidèles se réunira autour d’une table, sous pavillon en fer forgé en cas de mauvais temps, pour apprécier les joies d’une partie d’échecs !

L’Anticafé

L’Anticafé a quatre sites à Paris : Beaubourg, Louvre, Olympiades et République. L’atmosphère y est chaleureuse et détendue. C’est un lieu où l’on se sent chez soi. Mais l’Anticafé a une autre facette : c’est aussi un lieu où se rencontrent les meilleurs joueurs d’échecs de la capitale. Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 22h30, et le samedi et le dimanche de 10h à 21h30, l’endroit accueille souvent des tournois pour les amateurs.

Le Quai d’Orsay

Si vous avez votre propre jeu d’échecs, vous allez pouvoir jouer tout au long de la Seine, dans un décor de carte postale. Certaines tables proposent même des échiquiers peints. Si vous n’en avez pas, on vous conseille l’achat d’un jeu d’échec sur le Palais des Echecs !

Pas de commentaire

Poster un commentaire