Comment devenir boucher ?

Les métiers de bouche ont été boudés pendant quelques années. Pourtant, aujourd’hui, les consommateurs français souhaitent revenir à une alimentation plus saine, plus équilibrée. Ils sont prêts à investir un peu plus pour avoir de la nourriture de qualité ainsi qu’un vrai service. Dans les magasins, des professions comme boucher-charcutier-traiteur sont de plus en plus recherchées. De plus en plus de jeunes sont d’ailleurs attirés par ces postes qui offrent de nombreuses perspectives.

Une formation accessible dès la troisième

Devenir boucher est possible dès la fin du collège. Les jeunes se dirigent vers une école des métiers de l'alimentation et choisissent entre deux voies d’études. D’abord, le Capa Industrie Agro-Alimentaire permet de devenir opérateur en transformation de produit. Il s’agit de professionnels spécialisés comme les pareurs, les désosseurs ou bien les pièceurs. Ensuite, l’obtention du BAP pro permet d’accéder au commerce artisanal ou à un poste dans la grande distribution.

Un cursus rémunéré

Ces formations se déroulent en alternance. La partie théorique de la formation est suivie en centre de formation et le savoir-faire pratique est acquis au cours d’un stage en entreprise. Les élèves peuvent prétendre à une rémunération grâce à un contrat d’apprentissage (pour les stagiaires de 16 à 25 ans révolus) ou de professionnalisation (qui sont également destinés aux personnes aux demandeurs d'emploi, aux bénéficiaires du RSA ou aux contrats aidés). C’est un moyen pour eux d’acquérir de l’autonomie et d’être motivés dans cette voie d’étude. La rémunération dépend de l'âge et du nombre d'années d'ancienneté dans la formation, mais elle permet dans tous les cas d'assumer une vie en appartement et d'être indépendant d'un point de vue financier. De nombreuses aides viennent s'ajouter pour aider les jeunes en difficulté, y compris pour assumer les déplacements lorsque l'école et l'entreprise sont éloignées.

Une formation professionnalisante

L’avantage d’une telle formation est de pouvoir accéder plus facilement au marché de l’emploi. En effet, les jeunes diplômés bénéficient déjà d’une expérience professionnelle à faire valoir auprès des recruteurs. La plupart du temps, les jeunes bouchers sont recrutés par les magasins qui les ont formés. Quand ce n’est pas possible, ils bénéficient des relations de leurs formateurs pour trouver rapidement du travail. Enfin, ces métiers offrent des perspectives d’évolution notamment pour tous ceux qui veulent établir un commerce indépendant et ouvrir leur propre boucherie. Actuellement, la plupart des débouchés se trouvent dans les grandes surfaces où l’on cherche à faire revenir des artisans pour offrir de meilleurs conseils aux clients.

Pas de commentaire

Poster un commentaire