Le RGPD, vers plus de respect

Internet est pour tous ses utilisateurs un espace de liberté, et ce depuis l’époque des premiers modems 56 Ko dont tous ceux qui les ont utilisés chez eux ou au bureau se souviennent du bruit caractéristique. Les prémices du web ont vu naître de multiples possibilités de diffuser de l’information et du savoir, puis de développer les échanges entre les personnes, non seulement localement mais aussi à travers le monde, avec une rapidité et une efficacité sans précédent. Puis est arrivée l’ère du commerce en ligne, et donc de la publicité et du marketing en ligne. Cela a donné lieu à une expansion extraordinaire des possibilités de vendre produits comme services, jusqu’au jour où l’on a commencé à se poser la question de la protection des données personnelles des utilisateurs.

La loi et le web

Il était donc temps que les différents états, ainsi que l’Union Européenne, puissent légiférer au sujet de tout ce qui peut se passer en ligne, surtout à une époque où l’internet est partout, chez nous, sur notre lieu de travail,dans les bars, dans les gares, dans les rues de certaines villes, comme dans nos poches. Nombreux sont en effet aujourd’hui les citoyens qui, par choix ou par obligation – du fait qu’ils ont peu de commerces autour d’eux – ont fait le choix d’acheter sur internet. Tout, absolument tout, se s’achète et se vend aujourd’hui en quelques clics. Or les entreprises qui enregistrent les identités, les adresses postales et les IP, voire les coordonnées bancaires de leurs clients ont eu parfois tendance à abuser de cette nouvelle habitude de leurs clients. C’est pourquoi RGPD et gouvernance de données sont devenus une nécessité.

Le RGPD et la gouvernance de données

Ainsi le Règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) sera effectif à compter du mois de mai 2018, le 25 pour être précis. Il s’appliquera à l’ensemble des citoyens européens et constituera une protection supplémentaire de toutes ces données qu’ils donnent pour pouvoir acheter mais dont ils ne savent pas toujours ce qui en sera fait par la suite. D’ailleurs c’est le cas de nombreuses facettes du web et pour beaucoup, on ne se pose pas la question de ce qui passe vraiment derrière la boutique en ligne ou le site web que l’on fréquente. La grande liberté promise par le web à ses débuts avait donc ses limites, et désormais toute entreprise aura donc l’obligation de nommer une personne dont la tâche sera la gouvernance des données de ses clients.

Pas de commentaire

Poster un commentaire