Les trucs à faire pour obtenir une complémentaire santé quand on est freelance

Si vous avez effectuez un travail en freelance, vous jouissez probablement d’une certaine autonomie dans votre travail. Cette liberté à bien des égards appréciable, va hélas de pair avec une certaine précarité des conditions de travail. Vous êtes payés en proportion du travail que vous abattez et vous vous retrouvez sans revenus lorsque vous êtes dans l’incapacité de travailler. Il existe des mutuelles adaptées pour les travailleurs non-salariés (TNS) ainsi que des avantages fiscaux intéressants en cas de souscription à une complémentaire santé.

Pourquoi souscrire à une complémentaire santé quand on est freelance ?

La tentation peut être grande lorsqu’on est un freelance de se dire que l’on peut effectuer des économies sur sa couverture de santé et de négliger la souscription à une mutuelle. C’est une erreur à ne pas commettre dans la mesure où la part remboursée par la Sécurité Sociale est loin de couvrir l’intégralité des dépenses de santé. Certains soins tels que l’optique, les soins dentaires et l’hospitalisation sont souvent mal remboursés par la Sécurité Sociale.

A la différence du salarié qui perçoit son salaire même s’il est malade, le freelance se retrouve sans revenus en cas d’incapacité, il est donc particulièrement important pour lui de disposer d’une bonne couverture maladie. La mutuelle santé quand on est freelance est la solution pour garantir de bons soins en cas de maladie.

Les avantages fiscaux liés à la souscription à une mutuelle quand on est freelance

Le dispositif Madelin existe pour inciter les TNS à souscrire à une mutuelle adaptée à leur situation. C’est un dispositif de défiscalisation permettant aux travailleurs freelance une déduction de leur revenu imposable des cotisations versées dans le cas d’une complémentaire santé, d’une assurance prévoyance, d’un contrat d’épargne retraite ou d’une garantie chômage.

Les cotisations sont déductibles jusqu’à un certain plafond dépendant des revenus professionnels et du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS). Le montant maximal qui fait l’objet d’une déductibilité s’obtient en additionnant 3,75% du revenu mensuel et 7% du PASS.

Comment choisir sa mutuelle freelance ?

Comme pour les autres, le travailleur en freelance doit choisir sa mutuelle en fonction de son profil de santé et de ses besoins. Le choix de la mutuelle santé devra aussi se faire en fonction de votre budget et de votre situation. N’hésitez pas à recourir aux comparateurs de mutuelle pour retenir la meilleure offre.

Pas de commentaire

Poster un commentaire