De quoi dépend le prix d’un diagnostic immobilier ?

De quoi dépend le prix d’un diagnostic immobilier ?

Qu’il s’agisse de vente ou de location, ces transactions immobilières ne peuvent être conclues sans la réalisation d’un diagnostic immobilier. Effectué par un professionnel, ce dernier doit être transmis à l’acquéreur ou au locataire du bien immobilier. En tant que vendeur ou loueur, il est crucial de vous informer sur les tarifs d’un diagnostic immobilier, car celui-ci est à votre charge. Pour ce faire, vous devez maîtriser les facteurs qui peuvent les influencer. Quels sont-ils ?

Le diagnostiqueur immobilier : prix et obligations

Les diagnostiqueurs professionnels doivent respecter un cahier des charges (conditions de réalisation, durée de validité…) défini par le Code de la construction et de l’habitation lors de la réalisation d’un diagnostic immobilier.

Toutefois, aucune législation n’encadre les tarifs qu’ils peuvent pratiquer. Ils sont donc complètement libres de les fixer à leur guise. Dans ces conditions, on observe une grande disparité dans les grilles tarifaires des prestations proposées d’un cabinet d’expertise à un autre. Ceux qui proposent un service plus qualitatif et aussi des assurances (assurance responsabilité civile professionnelle notamment) par exemple, ce qui est d’ailleurs une obligation, seront en général plus onéreux.

Pour profiter de tarifs avantageux, renseignez-vous sur le prix d’un diagnostic immobilier avant de passer à l’action pour votre bien. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre sur une plateforme qui vous mettra en relation avec des diagnostiqueurs immobiliers. De cette façon, vous pouvez demander différents devis gratuitement, ce qui vous permettra de faire un choix plus éclairé. Dans un souci de transparence et de qualité, préférez les sites qui n’acceptent que des experts qualifiés, assurés et qui de plus n’ont aucune affiliation avec ces derniers.

Par ailleurs, vous pouvez réaliser des économies substantielles si vous optez pour un forfait de diagnostics immobiliers auprès d’un même cabinet d’expertise. Les tarifs se situent entre 300 et 700 euros, ce qui est bien inférieur à la moyenne cumulée des tarifs des diagnostics individuels. Enfin, éloignez-vous des tarifs trop alléchants. Ils peuvent en effet cacher un travail de moindre qualité ou même une absence de certification.

diagnostic immobilier

Le type de diagnostic technique immobilier à réaliser

Plusieurs diagnostics sont obligatoires pour la vente ou la location d’une maison ou d’un appartement. Leur nombre est d’ailleurs en constante augmentation afin de protéger les acquéreurs et les locataires. Ils sont en outre regroupés dans un DDT ou dossier de diagnostic technique.

On peut notamment mentionner :

  • Le diagnostic amiante
  • Le diagnostic plomb
  • Les diagnostics électricité et gaz
  • Le diagnostic parasitaire termites et insectes xylophages (dans certains cas)
  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE)
  • Le diagnostic Loi carrez
  • Le diagnostic état des risques et pollutions (ERP)
  • Le diagnostic assainissement

Le coût de chaque diagnostic présent dans le DDT dépend de sa durée de réalisation, mais également de sa complexité.

Le diagnostic amiante

Désormais obligatoire pour tous les bâtiments (en vente comme en location) antérieurs à 1997, ce diagnostic permet de détecter la présence éventuelle d’amiante afin d’assurer la sécurité des futurs occupants. Le cas échéant, un désamiantage doit être effectué avant toute transaction. La fourchette de prix pour ce diagnostic est souvent comprise entre 80 et 140 euros.

Le diagnostic plomb (CREP)

Le diagnostic plomb concerne uniquement les logements construits avant le premier janvier 1949. Il permet de mesurer la concentration en plomb des différents revêtements d’un logement, ce qui nécessite un travail minutieux. La fourchette de prix pour ce diagnostic peut varier de 110 à 300 euros.

Les diagnostics électricité et gaz

Dans le cadre d’une location ou d’une vente, les diagnostics électricité et gaz ne deviennent systématiques que pour les installations vieilles de plus de 15 ans. Les tarifs pour ces prestations sont compris entre 70 et 150 euros pour le diagnostic électricité et entre 100 et 150 euros pour le diagnostic gaz.

Le diagnostic parasitaire termites et insectes xylophages

Ce diagnostic permet de déterminer la présence de champignons ou d’insectes capables de détériorer une propriété. Il est obligatoire pour la vente d’un logement situé dans une zone définie par un arrêté préfectoral. La fourchette de prix est comprise entre 70 et 180 euros.

Le diagnostic de performance énergétique ou DPE

Le DPE est le seul diagnostic obligatoire en cas de vente ou de location d’un bâtiment. Il s’inscrit en effet dans le cadre de la politique énergétique définie à l’échelle continentale, mais également sur le plan national. Il permet d’évaluer la performance énergétique d’un logement ainsi que ses émissions de gaz à effet de serre. Côté coût, comptez entre 90 et 200 euros.

Le diagnostic Loi carrez

Ce diagnostic s’applique uniquement aux logements en copropriété (maison en lotissement, appartement…). Il permet de calculer la surface d’un bien couvert et clos sans tenir compte de l’espace occupé par les marches, les cloisons, les ouvertures… Il coûte entre 70 et 150 euros.

Le diagnostic ERP

Venu remplacer l’ESRIS (diagnostic d’État des Servitudes Risques et d’Information sur les Sols) depuis le 3 août 2018, l’État des Risques et Pollutions (ERP) informe l’acquéreur ou le loueur des risques potentiels identifiés dans la zone géographique de son logement. Pour faire des économies, vous pouvez le réaliser vous-même en vous renseignant à la mairie ou en remplissant un formulaire type téléchargeable en ligne. Un diagnostiqueur professionnel peut aussi s’en charger pour vous moyennant une rémunération d’environ 30 euros.

Le diagnostic assainissement

Ce diagnostic est le seul qui ne nécessite pas d’avoir recours à un diagnostiqueur indépendant. Seul le service public d’assainissement non collectif (SPANC) de votre commune peut s’en charger. Pour cette prestation, vous serez facturé entre 100 et 150 euros.

La zone géographique du bien immobilier

En fonction de la distance que doit parcourir le diagnostiqueur professionnel pour atteindre votre logement ainsi que le coût de la vie dans la zone d’intervention, les tarifs qu’il proposera seront plus ou moins élevés.

De plus, d’une zone géographique à l’autre, les tarifs pour des prestations de qualité similaire peuvent varier du simple au double comme le montre l’enquête réalisée par l’agence de gestion locative en ligne Flatlooker. Celle-ci a remarqué que le prix moyen d’un pack qui inclut les diagnostics obligatoires était de 152,9 euros à Bordeaux contre 316,5 euros à Rouen. Cette différence pour le moins significative s’explique notamment par une offre bien plus importante à Bordeaux. À Rouen, on ne note en effet que la présence de quelques diagnostiqueurs professionnels.

Les caractéristiques de la résidence

Les caractéristiques du bien immobilier peuvent grandement influencer le coût du diagnostic immobilier. La surface d’une résidence par exemple peut faire augmenter sensiblement les tarifs de certains diagnostics. C’est notamment le cas des diagnostics électricité, plomb ou amiante dont les prix peuvent s’envoler avec les mètres carrés. À titre de comparaison, il faut compter en moyenne 80 euros pour le diagnostic amiante d’un studio, contre 100 et 115 euros pour un appartement de 3 à 5 pièces.

De plus, le type de bien immobilier entre aussi en ligne de compte dans l’établissement des coûts d’un diagnostic immobilier. Ceux-ci sont bien plus élevés pour une maison qu’un appartement, en raison du plus grand nombre de dépendances à analyser : combles, garage, cave… Ainsi, dans le cas d’un diagnostic plomb par exemple, les tarifs moyens pour une maison de trois à cinq pièces se situent entre 195 et 225 euros et entre 115 et 145 euros pour un appartement de dimensions similaires.

Cette différence peut aussi s’expliquer par le fait que dans le cas d’un appartement, le diagnostic technique immobilier ne prend pas en compte les parties communes. Ces dernières le sont par contre lorsque le diagnostic est établi par la copropriété.

Voilà, vous savez désormais les différents facteurs qui peuvent influencer le coût d’un diagnostic immobilier. N’hésitez pas à demander plusieurs devis en ligne afin de payer au juste prix. De plus, assurez-vous que votre diagnostiqueur est qualifié et certifié pour vous protéger en cas d’imprévus.

Pas de commentaire

Poster un commentaire