Leasing voiture : les évolutions du secteur

Leasing voiture : les évolutions du secteur

Le secteur du leasing automobile connaît un succès fulgurant auprès des Français. Il a toujours séduit les particuliers grâce à sa grande souplesse et à son avantage sur la gestion du budget. Il a ensuite conquis le cœur des professionnels parce qu’il leur permet de prévoir leurs dépenses, de sécuriser leurs investissements et de renouveler facilement leur parc automobile. Les offres y afférentes ont explosé et même les banques ont commencé à proposer des voitures en location. Celles-ci se sont davantage concentrées sur la LLD ou Location Longue Durée de véhicules en raison de sa forte potentialité et de sa rentabilité. Découvrez en détail les évolutions de ce secteur.

Pourquoi un tel engouement pour la LLD de voiture sans apport ?

La Location Longue Durée peut être définie comme une formule d’abonnement qui vous permet de louer une voiture pendant une période définie. Elle est soumise à la signature d’un contrat qui fixe toutes les conditions relatives à la location et à l’usage du véhicule.

Le fonctionnement de la LLD

Pour mettre en place un contrat de LLD, vous choisissez d’abord entre les offres proposées par les fournisseurs. Le montant du loyer, la limite du kilométrage, le type du moteur (diesel ou essence) et la durée de l’abonnement sont généralement présentés sur chaque offre. Ensuite, vous concluez un contrat de location avec le fournisseur choisi sur l’offre sélectionnée. Vous commencez alors à utiliser la voiture louée en contrepartie du paiement de la somme prévue. Vous remettez enfin la voiture au concessionnaire au terme normal du contrat ou à la résiliation de celui-ci.

La durée d’une LLD varie de 1 à 5 ans. Elle peut concerner différents types de véhicules comme : les citadines, les berlines, les 4X4, les véhicules utilitaires et les voitures sans permis. Le loyer mensuel, lui, est calculé en fonction de la marque du véhicule, de son modèle, de sa valeur à neuf et de son kilométrage. La durée de la location influence généralement le prix final du loyer. Ce dernier peut également comprendre des services complémentaires, tels que l’entretien du véhicule, l’assurance auto ou le prêt d’un véhicule en cas de panne. La limite du kilométrage à ne pas dépasser est généralement fixée à 15 000 km pour une voiture essence et à 25 000 km pour un véhicule diesel.

La particularité de la LLD sans apport personnel

Deux cas peuvent se présenter lorsque vous comptez souscrire une location longue durée. Soit le loueur vous oblige à déposer une garantie qui sera restituée à la fin du contrat ; soit aucune obligation n’est imposée. Il se contente de vous permettre de louer un véhicule sans apport personnel.

Si vous ne souhaitez pas payer de coûts supplémentaires pour votre voiture, optez pour une location longue durée sans apport auprès d’un spécialiste du leasing. Sachez que certains d’entre eux ne posent même pas de conditions de reprise. Il vous revient de choisir l’offre répondant parfaitement à vos besoins. Veillez à faire des comparaisons et à imposer vos critères de sélection avant de signer un contrat avec un loueur en particulier.

contrat de location, leasing de voiture

Les avantages de la LLD sans apport et ses limites

Le principal avantage de la LLD, c’est que vous pouvez utiliser une voiture en très bon état sans avoir à en acheter une neuve. Elle vous donne également la possibilité de changer régulièrement de voiture sans pour autant dépenser une importante somme d’argent à chaque fois.

Il s’agit d’une excellente alternative à l’achat qui vous permet de maîtriser votre budget voiture (vous connaissez à l’avance le montant de vos dépenses mensuelles tout en évitant les mauvaises surprises). Vous disposez également d’une carte grise à votre nom, bien que vous ne soyez pas le propriétaire de la voiture (toutefois, vous êtes toujours responsable des actes et des dégâts causés par le véhicule).

Malgré tous ces avantages, il est important de prendre connaissance des limites de la LLD :

  • le coût total des loyers en LLD est souvent supérieur au prix d’achat de la même voiture (sauf si la LLD est réalisée sans apport personnel),
  • en cas de dépassement des kilomètres autorisés, des sanctions pécuniaires très élevées peuvent être appliquées,
  • il est souvent difficile de résilier un contrat de LLD en cours de validité (en temps normal, le locataire n’a pas le droit de se rétracter),
  • les traces anormales d’usure comme les éraflures peuvent entraîner le paiement de frais supplémentaires au moment de la restitution.

Si vous êtes sûr que ces caractéristiques vous conviennent, n’hésitez plus à comparer les offres de LLD sur Internet. En revanche, si vous souhaitez rechercher d’autres alternatives à l’achat direct, découvrez le fonctionnement de la Location avec Option d’Achat ou LOA.

LLD, location de véhicule

Un attachement toujours prononcé pour la Location avec Option d’Achat ou LOA

Si les professionnels sont davantage intéressés par la LLD, les particuliers, quant à eux, se tournent souvent vers la Location avec Option d’Achat, également appelée location avec promesse de vente ou crédit-bail. Il s’agit de la formule d’abonnement qui donne la possibilité au locataire d’acheter le véhicule concerné à la fin du contrat, et ce, à un prix fixé en amont. Pour comprendre pourquoi les particuliers préfèrent la LOA, il faut définir l’univers de ce type de crédit à la consommation.

Le fonctionnement de la LOA

Tout comme dans la LLD, ce sera à vous de choisir la voiture que vous voulez louer. En revanche, dans la LOA, vous ne passez pas de contrat avec un loueur, mais avec un établissement de crédit ou une banque qui acquiert le véhicule à votre place. Il vous le loue ensuite pour une période moyenne de 2 à 5 ans, selon le contrat. À l’issue du délai d’utilisation, le locataire a le choix entre deux options : soit il rachète le véhicule définitivement soit il le restitue au propriétaire (la banque ou l’établissement de crédit) et reprend la garantie (s’il y en avait).

Il convient de préciser que la LOA peut concerner une voiture neuve ou une voiture d’occasion. Elle s’applique également aux motos, aux scooters et aux bateaux de plaisance.

Les avantages de la LOA et ses limites

La LOA représente un mode de financement idéal qui offre de la souplesse à toutes les personnes qui y ont recours. Elle s’accompagne aussi de nombreux autres avantages, à savoir :

  • la possibilité de négocier le prix du véhicule avant la passation du contrat,
  • la possibilité de changer de voiture à la fin du contrat,
  • un coût nettement moins élevé par rapport au prix d’achat de la même voiture (la différence est payée lors du levé de l’option d’achat si tel est le choix du locataire).

En revanche, il faut savoir que si le locataire décide d’acheter la voiture louée, le coût global d’achat peut être plus important par rapport au prix d’achat initial. D’autant plus que l’automobile perd de la valeur au fil des années. Par ailleurs, d’autres inconvénients peuvent survenir :

  • le fait de devoir payer des surcoûts si jamais un forfait kilométrique a été dépassé,
  • même si le véhicule a été volé ou détruit, l’automobiliste est tenu de verser mensuellement les loyers,
  • si le dépôt de garanties est imposé par le concessionnaire, le coût global de la LOA va devenir plus important.

Afin d’éviter les mauvaises surprises quant à l’exécution du contrat, il est conseillé aux locataires de bien vérifier toutes les clauses de cet accord avant de le signer. Il est aussi plus judicieux de comparer d’abord les éventuelles estimations avant de choisir un concessionnaire automobile.

concessionnaire automobile, LOA

Quelles sont les conditions à respecter pour accéder au leasing auto ?

Pour obtenir un leasing automobile, il convient de respecter certaines conditions relatives à la situation de l’automobiliste. Il faut au moins être titulaire d’un permis de conduire et avoir la capacité financière de rembourser le loyer pendant toute la durée du leasing.

Des pièces justificatives peuvent ensuite être demandées au futur locataire, notamment, une photocopie :

  • du permis de conduire,
  • du contrat de travail,
  • de la carte nationale d’identité,
  • des trois dernières fiches de paie,
  • de l’avis d’imposition.

Les concessionnaires vérifient la solvabilité du demandeur. Ils regardent aussi s’il dispose d’un taux d’endettement inférieur à 33 %. Cependant, certaines marques offrent des conditions d’accession plus souples. Elles comptent attirer plus de consommateurs en supprimant la majoration du premier loyer. Leurs clients vont profiter d’un coût stable dès le début de leur contrat.

Pourquoi les banques se lancent-elles dans le leasing de voiture ?

Le nombre d’établissements bancaires qui se lancent dans le leasing auto ne cesse d’augmenter, parce que le marché est lucratif. En effet, selon les statistiques de l’ASF (Association française des Sociétés Financières), près de 75 % des véhicules neufs des particuliers français sont financés en LOA. Or, lorsque les demandes sont supérieures aux offres, les fournisseurs ont la possibilité de fixer les prix plus facilement.

Le leasing reste un domaine très prisé, tant par les particuliers que par les professionnels, les établissements de crédit, les banques et les concessionnaires automobiles. Il constitue un secteur prometteur qui gagnera de l’ampleur durant les prochaines années à venir. Cependant, cette activité va faire face à des défis de grande envergure, notamment ceux liés aux nouvelles normes environnementales applicables aux automobiles.

Pas de commentaire

Poster un commentaire