luminothérapie

La luminothérapie, pour combattre la morosité en hiver

La morosité hivernale touche de nombreux individus. Elle commence dès que le mois de décembre pointe son nez puisqu’il s’agit de la période à laquelle l’on ressent un manque de luminosité. Vivre avec cette forme de tristesse n’est jamais agréable pour les personnes concernées. Il existe néanmoins des solutions infaillibles et naturelles pour y remédier. La luminothérapie en fait partie. Elle figure d’ailleurs parmi les méthodes les plus prisées pour son efficacité. Permet-elle réellement de combattre la morosité en hiver ? Focus !

 

La morosité en hiver : qu’est-ce que c’est ?

Chaque année, de nombreux individus se plaignent à l’arrivée de la saison hivernale. Ils savent qu’ils vivront à nouveau la morosité, même après des années à avoir cherché des méthodes pour en venir à bout sur des sites comme https://journaldecuisson.com. Celle-ci se traduit surtout par le trouble de l’humeur déclenché justement par le manque de lumière naturelle. Or, cette dernière entraîne le dérèglement de l’horloge biologique interne. Après avoir vécu des mois sous le soleil, le corps a parfois du mal à s’habituer à ce changement de saison.

L’on ressent généralement une baisse d’énergie. D’autres personnes deviennent dépressives et somnolent dans la journée. Pour expliquer l’humeur avec la lumière, sachez que le corps a tendance à faire le plein d’énergie lorsqu’il est en contact avec la lumière vive. Autrement, l’organisme secrète ce que l’on appelle la mélatonine. Pour savoir si l’on est vraiment atteint par la morosité, il existe des symptômes qui ne trompent pas. Elle se manifeste souvent par une fatigue chronique ou une baisse de libido.

On peut également constater la paresse, l’augmentation de l’appétit, la tristesse et les insomnies. Pour pallier ce problème, les experts ont expérimenté la luminothérapie et ils sont satisfaits par cette méthode. Mais en quoi consiste-t-elle réellement ?

 

La luminothérapie et la morosité en hiver : comment ça marche ?

La luminothérapie est une sorte de traitement qui utilise les rayons lumineux sur ses patients. Elle emploie une lumière blanche qui se rapproche de celle du soleil lors de la thérapie. Cette méthode a justement pour rôle de mettre fin aux conséquences des dérèglements de l’horloge biologique, notamment la morosité en hiver.

La lumière joue un rôle important dans l’organisme. Elle régule les rythmes circadiens comme les taux hormonaux ou les variations de la température corporelle. En clair, lorsque l’on accroît la quantité de lumière que l’on perçoit régulièrement, l’humeur peut changer. Petit à petit, le corps finit par dissocier le jour et la nuit.

De nombreuses expériences confirment justement que la luminothérapie fonctionne parfaitement chez les déprimés saisonniers. Cette méthode est d’ailleurs très conseillée en 2005 et les chiffres montrent un taux de succès allant entre 50 à 80%. La séance débute généralement durant trente minutes environ. Avant de commencer, le médecin calcule l’heure interne de son patient puis expose celui-ci à une lampe à une distance de 30 cm.

 

Bien choisir et bien utiliser son équipement

La luminothérapie est une méthode efficace contre la morosité en hiver. Cette raison explique pourquoi il serait toujours préférable de se rapprocher d’un psychiatre pour tirer profit de la séance. Étant donné qu’il s’agit d’un professionnel, il se lance avant tout dans un diagnostic. Il pourra par la suite effectuer un suivi thérapeutique pour voir l’évolution de la situation. Il doit, par la même occasion, soutenir ses patients afin que ceux-ci puissent s’en sortir facilement.

Sachez cependant que vous n’êtes pas obligé d’avoir un avis médical pour appliquer la luminothérapie étant donné que les équipements sont en vente libre. Il est néanmoins conseillé de bien choisir le dispositif afin d’éviter les mauvaises surprises. Pour commencer, il vaut mieux se fier à des marques célèbres dans le domaine. Ensuite, il est important de se référer à la puissance développée (5 000 à 10 000 lux). Pour une performance optimale, mieux vaut sélectionner le second indice. Aussi, un appareil certifié est toujours le plus recommandé.

Concernant l’utilisation de l’appareil de luminothérapie, il est important de l’employer correctement. Comme susmentionné, il est conseillé de l’activer tous les matins avant 7 h 30 et durant 30 minutes. À noter qu’il est indispensable de respecter la distance de 30 cm afin d’obtenir un meilleur résultat.  En outre, il faut l’utiliser pratiquement en hiver, autrement, la thérapie risque de ne pas marcher.

No Comments

Post a Comment