Les trucs à faire pour être consultant en portage salarial

Aujourd’hui, le salarié porté se dirige de plus en plus vers le métier de consultant informatique, si l’on regarde les effets de la transformation digitale dans une société. Si certaines travaillent en interne pour le compte d’une entreprise, d’autres privilégient le portage salarial et le statut de freelance. Faire le choix du portage salarial pour indépendant permet de toucher une rémunération fixe et régulière.

Le portage salarial : pour un maximum de stabilité et de sécurité

Le portage salarial pour indépendant est régi par la loi 2008-596 du Code du Travail. Avec la modernisation du secteur de l’emploi, il est impératif de prévoir des dispositions afin de protéger le salarié porté. Ici, nous faisons référence à l’assurance responsabilité civile professionnelle, indispensable pour couvrir les éventuels dommages immatériels, matériels et corporels. Si le salarié classique doit souscrire à des garanties en plus, en termes de protection sociale, le salarié en portage salarial en profite instantanément.

Quand on veut opter pour le statut de salarié, on prend en compte le fait qu’il y a une possibilité d’instabilité financière. En plus aujourd’hui, sur les métiers du web par exemple, il existe une concurrence accrue entre tous les freelances. En tant que salarié porté, vous serez accompagné étape par étape et votre CA pourra être traduit en salaire. ABC portage vous en parlera plus sur ce sujet.

Un départ plus facile pour les freelances

Le portage salarial vous permet de bénéficier d’un certain niveau d’accompagnement. Le consultant pourra profiter de formations prévues par la société de portage salarial pour indépendant afin d’approfondir ses bases et mieux cibler les clients. Il sera même plus facile de développer un réseau de contact.

Aussi, il est important de savoir que les démarches administratives sont moindres. La société de portage prend en charge :

  • Les devis ;
  • La facturation ;
  • Les déclarations auprès des organismes collecteurs.

Enfin, il faut comprendre que le salarié porté bénéficie d’une grande autonomie même s’il est contraint de se conformer au régime du salariat. Comme toute personne indépendante, il est possible de fixer dès le départ les modalités de réalisation de l’activité comme les tarifs ou encore les horaires.

Comment fonctionne le portage salarial pour indépendant ?

Le portage salarial est un statut à part et dispose d’un mode de fonctionnement qui lui est spécifique. On y retrouve le salarié porté, l’entreprise de portage et la société cliente. C’est l’article L.1251-64 du Code du travail qui établit que la personne portée doit profiter du régime du salariat et être payée par la société de portage.

Le consultant porté est en contrat avec l’entreprise, donc il s’engage à rendre compte des activités à des fréquences convenues à l’avance et de donner les informations nécessaires pour établir une rémunération. Aussi, il est indispensable d’avoir les procédés matériels nécessaires pour réaliser les prestations et respecter les délais établis dans le contrat de travail. Comme son nom l’indique, le portage salarial pour indépendant, vous permet d’exercer en dehors de l’entreprise en question.

L’entreprise de portage salarial, elle, est considérée comme l’employeur. C’est elle qui va mettre en place le contrat avec le salarié porté. Elle fait un suivi de l’activité, mais par contre, devra faire toutes les démarches administratives comme les déclarations sociales ou la rémunération du consultant. Il ne faut pas oublier la nécessité d’un compte d’activité pour garantir la transparence des frais de gestion.

Pas de commentaire

Poster un commentaire