Les trucs à faire pour obtenir un crédit à l’étranger

Obtenir un crédit dont le montant variera entre quelques milliers et plus de dix mille euros, c’est ce que permet un crédit à l’étranger. Son principal avantage est d’être accessible à tous les profils, autrement dit : les personnes inclues dans le fichier des incidents de paiement ou étant déjà en train de rembourser les traites d’un précédent crédit peuvent y accéder. Une autre nouvelle intéressante est qu’il n’est pas indispensable de quitter la France pour souscrire à un tel crédit.

Prendre un crédit à l’étranger, c’est possible sans voyager !

Vous pouvez vous déplacer physiquement en sortant des frontières françaises. Dans ce cas, vous allez dans une agence bancaire et vous remplissez les formulaires disponibles. L’autre option étant de rester chez vous et d’utiliser internet pour visiter le site d’une banque étrangère et là aussi, remplir les formulaires. Une dernière option est possible : elle consiste à aller dans une agence d’une banque étrangère implantée en France. De nombreuses informations pourront être obtenues au guichet.

Lisez les avis des précédents utilisateurs du service

Pour faire une demande de crédit à l'étranger, le premier pas consiste à simuler le crédit. Il est possible de trouver plusieurs offres sur le web. Comme indiqué plus haut, ce type de crédit peut être obtenu même sans fiche de paie. Il peut aussi être obtenu par les travailleurs français vivant hors des frontières de leur pays. La seconde étape avant de prendre un crédit à l’étranger, c’est de lire les avis des consommateurs ayant déjà utilisé cette option. Ne prenez pas tout ce qui est écrit pour argent comptant. Voyez-y une tendance qu’il peut être intéressant de suivre … ou pas !

Surveillez les taux

Un crédit à l’étranger peut être obtenu à partir d’un taux débiteur proche de 6%. Le Taux Annuel Effectif Global doit être examiné calmement. Le TAEG est différent du taux débiteur, mais les deux peuvent, au moment du crédit, avoir la même proportion en termes de pourcentage. Mais contrairement au taux débiteur qui est le plus souvent fixe, le TAEG peut varier selon : la somme empruntée, la durée du remboursement, le type de dossier présenté par le demandeur. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un crédit hypothécaire : si vous ne remboursez pas, vous pouvez perdre le bien immobilier utilisé pour garantir votre prêt.

Pas de commentaire

Poster un commentaire