Banque en ligne

Prêt immobilier : les banques en ligne ont toujours la cote !

Depuis un an, les établissements bancaires traditionnels ont considérablement évolué en compensant leur retard en termes de taux de crédit immobilier par rapport à leurs concurrents, les banques en ligne. Bon nombre de particuliers désireux d’investir dans la pierre se demandent alors si ces dernières sont toujours fiables. De prime abord, la réponse est oui. Explications.

Investir dans la pierre : vers quelle banque se tourner ?

La concurrence entre les banques s’annonce rude et la clientèle bénéficie aujourd’hui d’une offre bancaire plus ou moins alignée. En effet, les taux d’emprunt moyens sont aujourd’hui à leur plus bas historique, soit 1,14% sur 20 ans, hors assurance-emprunteur.

Pour rappel, les banques dématérialisées devançaient de loin les institutions bancaires traditionnelles en matière de taux de crédit immobilier l’année dernière, soit entre 0,2 à 0,4 point de moins. Malheureusement, les bonnes choses sont souvent éphémères et les meilleurs taux ne sont pas forcément chez les banques en ligne. Il convient donc de comparer les offres avant toute prise de décision.

Banques en ligne : des taux réduits grâce à un apport personnel

Face aux taux d’emprunt qui sont de plus en plus compétitifs, les formalités d’octroi de crédit immobilier sont plus souples. Certains emprunteurs peuvent même profiter d’un taux réduit sous certaines conditions. Parmi celles-ci, l’apport personnel constitue un atout majeur permettant de bénéficier d’une réduction de taux dans certains établissements, mais encore faut-il savoir comment choisir la bonne banque en ligne pour son crédit immobilier.

Chez Hello Bank par exemple, le taux d’emprunt pourra être allégé de 0,1 point si le client dispose d’un apport personnel de 10%. En plus de cet avantage, la banque en ligne de BNP Paribas propose une réduction de 0,2 point du taux de crédit lorsque l’emprunteur y domicilie ses revenus. En remplissant ces deux conditions, ce dernier bénéficie déjà d’une ristourne de 0,3 point. Chez ING Direct, la domiciliation de revenu est accompagnée d’une baisse de 0,1 point du taux d’emprunt.

Des projets limités, mais un gain de temps optimal

Grâce à des services entièrement dématérialisés, les banques en lignes facilitent les procédures de demande de crédit, faisant ainsi gagner du temps à leurs clients. En effet, ces derniers ne sont plus obligés de se déplacer en agence pour souscrire un prêt. Il leur suffit de se connecter sur le site de la banque souhaitée pour accéder rapidement à toutes les informations relatives à l’opération.

Cette facilité a encouragé certaines institutions bancaires traditionnelles à faire le pas vers la transformation digitale. Des banques physiques telles que LCL et le Crédit Mutuel proposent actuellement la souscription de crédit immobilier en ligne via des plateformes dédiées.

Malgré l’innovation des services, les prêts sont essentiellement destinés au financement de projets simples, ce qui exclut les prêts à taux zéro (PTZ), dont les démarches administratives sont souvent considérées comme complexes et lourdes. De même, les banques ne proposent pas de défiscalisation ni les financements de travaux de construction, de parking, de terrains ou de SCPI, à l’exception de Hello Bank, dont les crédits sont directement accordés par BNP Paribas.

Chez Fortuneo et ING Direct, l’investissement en Pinel n’est pas autorisé alors que les ventes en l’état futur d’achèvement (Vefa) sont refusées chez Hello Bank et Boursorama. Pour les particuliers qui souhaitent acheter une résidence principale ou secondaire, mieux vaut se tourner vers Fortuneo ou Hello Bank. En effet, ces établissements sont les seules banques en ligne qui proposent des rachats de soulte (achat de parts immobilières d’un proche lors d’un héritage ou d’un conjoint lors d’un divorce).

Comment souscrire un crédit immobilier dans une banque en ligne ?

L’octroi d’un crédit immobilier n’est pas systématique dans une banque en ligne. Celle-ci peut prendre en compte plusieurs critères avant de débloquer les fonds : revenus, profil de l’emprunteur… Voici donc quelques étapes à suivre pour souscrire un prêt immobilier sur Internet.

Simuler sa situation

Avant de constituer votre dossier, il est nécessaire d’étudier votre éligibilité en réalisant une simulation gratuite en ligne. Deux options sont possibles :

  • Faire appel à un courtier en ligne : vous pouvez contacter un professionnel pour monter votre dossier et le proposer à la banque la plus attractive.
  • Comparer les offres vous-même : vous n’êtes pas obligé de passer par un courtier en effectuant vous-même les simulations directement sur les sites des banques en ligne.

Concernant cette seconde alternative, il suffit de renseigner quelques informations telles que votre situation familiale, vos revenus nets, le montant du crédit et éventuellement votre apport personnel.

Bon à savoir : après l’étude de votre dossier, l’établissement prêteur vous recontactera afin de vous proposer un accord de principe. Même si celui-ci ne possède aucune valeur contractuelle, il doit être finalisé de façon formelle afin que vous puissiez devenir propriétaire légal du bien.

Le montage du dossier

La constitution du dossier consiste à rassembler toutes les pièces justificatives requises par la banque. Comme l’opération se fait sur Internet, vous devez numériser les documents suivants, puis les envoyer directement sur la plateforme de l’établissement de prêt :

  • Relevé de comptes ;
  • Situation professionnelle ;
  • Fiche de paie ;
  • Promesse de vente.

Malgré l’absence d’agence physique pour certaines banques en ligne, il est toutefois possible d’échanger avec un conseiller client par téléphone, via mail ou discussion instantanée.

L’offre de crédit officielle

Après réception et analyse du dossier de l’emprunteur, la banque lui envoie un document officiel résumant les informations inhérentes au crédit. Une fois reçu, il dispose d’un délai de rétractation d’au moins dix jours pour changer d’avis. À l’inverse, il suffit de signer le document pour acceptation et le renvoyer à la banque pour enclencher le crédit.

Bon à savoir : à l’issue de l’achat, vous devez signer l’acte de vente fourni par un notaire pour notifier que le bien vous appartient. C’est juste après cette dernière étape que vous obtiendrez le titre de propriété.

Pas de commentaire

Poster un commentaire