S’expatrier en Belgique ? Voici ce que vous devez savoir si vous comptez acheter un bien à Bruxelles

expatrier belgique

S’expatrier en Belgique ? Voici ce que vous devez savoir si vous comptez acheter un bien à Bruxelles

Chaque année, de nombreux français décident de s’expatrier en Belgique, et plus particulièrement dans sa capitale. Si c’est votre cas, vous pensez peut-être à acheter un appartement en ville ou une maison dans les environs. Voici les principales choses à savoir pour vous aider dans votre installation.

 

La recherche d’un bien immobilier

Première étape : trouver le bien de vos rêves, et avant cela, savoir où chercher. En tant que français expatrié, vous serez rassurés d’apprendre que plus de 90% des habitants de la ville sont francophones. C’est une des premières raisons pour lesquelles les français choisissent Bruxelles : la facilité linguistique. Mais Bruxelles reste une grande ville. Les quartiers les plus recommandés sont ceux d’Ixelles, Etterbeek, Woluwé-Saint-Lambert, et Uccle. Proches des institutions et des lieux les plus animés tout en étant agréables à vivre, ces quartiers sont les favoris des expatriés européens.

 

Pour y trouver l’appartement ou la maison idéale, il existe des agences immobilières spécialisées pour les étrangers. Mais si vous préférez chercher par vous même, les locaux vous recommanderont les sites d’annonces comme Immoweb ou Logic-immo qui sont les plus connus.

 

La demande de prêt hypothécaire

La procédure pour contracter un prêt hypothécaire en Belgique est similaire à celle en France. La particularité est qu’en général, les banques sont moins susceptibles d’accorder un prêt hypothécaire à des résidents étrangers. D’un organisme à l’autre, les critères d’acceptation peuvent différer, mais heureusement, pour les résidents français, obtenir un crédit en Belgique est plus facile qu’on ne le croit.

 

En tant que citoyen d’un pays voisin, membre de l’UE, utilisant l’euro comme monnaie, votre nationalité ne pose pas trop de problèmes. Ce qui compte surtout, c’est votre capacité à rembourser le prêt sans encombres, et à réduire le risque encouru par la banque. Pour cela, vous pouvez par exemple minimiser la période de remboursement, ou bien augmenter votre apport personnel. Une bonne astuce est de comparer les offres de prêts hypothécaires pour trouver celui aux conditions les plus avantageuses. Certaines banques, actives à la fois en France et en Belgique, auront plus de facilités à vous accorder un crédit immobilier et pourront vous aider dans la procédure.

 

Note : En Belgique, l’apport personnel requis par la banque varie, mais ne descend pratiquement jamais en dessous de 10% du prix d’achat du bien. En tant qu’expatrié, vous devrez vous attendre à devoir fournir un montant plus élevé encore afin de couvrir les risques. À noter aussi qu’à partir de janvier 2022, la quotité sera calculée sur base de la valeur réelle du bien (suite à une expertise) et non plus sur base du prix d’achat.

 

Les droits d’enregistrement et frais de notaire

En plus du prix du bien, il faudra compter les frais additionnels à débourser au moment de la signature de l’acte d’achat, qui se fait chez un notaire. Les deux principaux frais sont les honoraires du notaire (qui sont fixés par l’Etat, ils sont donc les mêmes peu importe chez quel notaire vous choisissez de signer l’acte), et les droits d’enregistrement qui représentent une taxe sur l’achat d’un bien immobilier. À Bruxelles et en Wallonie, les droits d’enregistrement sont relativement élevés, puisqu’ils représentent 12,5% du prix d’achat de votre bien. En Flandre, les droits d’enregistrement s’élèvent à 6%, et devraient passer à 3% seulement d’ici 2022. Mais dans cette région du pays, vous aurez besoin d’apprendre quelques notions de néerlandais, puisque les documents administratifs ne sont communiqués qu’exclusivement dans la langue de Goethe (le flamand).

 

Note : Si la vie à Bruxelles est agréable, les prix, comme dans la plupart des capitales européennes, sont très élevés et continuent d’augmenter chaque année tant la demande y est importante. Mais Bruxelles est aussi une ville relativement petite et facilement accessible. N’hésitez donc pas à élargir votre champ de recherches aux banlieues et aux communes qui entourent la ville où le prix est déjà nettement plus abordable.

Pas de commentaire

Poster un commentaire