Comment entretenir une toiture vieillissante ?

Comment entretenir une toiture vieillissante ?

Sous l’effet des intempéries naturelles, une toiture qui a déjà duré plusieurs années commence par présenter des signes de vieillissement. Le plus souvent, ce n’est pas la vieillesse des matériaux de construction qui met la toiture dans un état précaire, mais le manque d’entretien. Il est donc primordial de prendre l’entretien d’une toiture vieillissante au sérieux en effectuant régulièrement le nettoyage et le démoussage.

Nettoyage et démoussage de la toiture, une étape importante

Tout propriétaire peut réaliser le nettoyage et le démoussage de sa toiture vieillissante lui-même. Pour cela, il a besoin de suivre des règles de sécurité très strictes et d’avoir l’équipement nécessaire pour le travail (masque, chaussure antidérapante, escalier spécial…). De plus, le nettoyage et le démoussage se font en utilisant des produits spécifiques et en suivant une procédure bien définie. C’est pour cela que la majorité des propriétaires préfèrent faire appel à des professionnels. Non seulement vous ne prenez aucun risque, mais vous bénéficiez d’un entretien efficace. De plus, lors du nettoyage de sa toiture par un professionnel, le propriétaire peut gagner du temps et vaquer à d’autres occupations plus importantes.

Pourquoi entretenir une toiture ancienne ?

L’entretien de la toiture est une tâche importante, surtout lorsque celle-ci est vieillissante. Il s’agit tout d’abord d’une mesure de sécurité, car la toiture est la partie de la maison qui vous protège contre le froid, la tempête et d’autres aléas de la nature. Si la toiture est délabrée ou en mauvais état, cela peut fragiliser la charpente de la maison au fil du temps. Celle-ci peut finir par s’effondrer sous le poids de la toiture et causer d’autres dégâts. C’est pourquoi l’entretien régulier de la toiture est primordial.

Le nettoyage et le démoussage de la toiture sont importants pour en assurer l’imperméabilité. Les brèches qui peuvent apparaître dans la toiture avec le temps peuvent constituer des passages pour l’eau. Ces eaux qui s’infiltrent contiennent peut-être des salissures, et des micro-organismes de tous genres. L’entretien du toit est donc une question d’hygiène. Une toiture sale avec beaucoup de mousse est un danger pour votre santé.

Le nettoyage de la toiture est enfin important pour valoriser la maison et faire des économies sur le long terme. Une toiture bien entretenue a toujours l’air neuve et est un atout esthétique pour la maison. Elle augmente sa valeur. L’entretien régulier augmente aussi la longévité de la toiture et vous évite de devoir changer le revêtement très tôt.

Combien coûte le nettoyage d’une toiture ?

Pour entretenir une toiture vieillissante, il faut prévoir un budget conséquent qui prend en compte les éléments suivants :

  • Les produits de nettoyage à utiliser ;
  • Le type de nettoyage ;
  • Le type de toiture et sa configuration (matériau de couverture et superficie).

Le prix est le plus souvent calculé au mètre carré. Plus la toiture est vaste, plus son nettoyage coûte cher. En connaissant la surface de votre toiture, vous pouvez d’ailleurs effectuer un petit calcul préalable pour avoir une idée du coût du projet.

Pour un simple nettoyage de votre toiture vieillissante, prévoyez entre 10 et 15 euros le mètre carré. Le prix sera plus élevé (20 à 30 euros/m²) si un traitement anti-mousse ou un traitement hydrofuge doit être appliqué. Si le nettoyage de vos gouttières doit être inclus dans le devis, vous dépenserez entre 50 et 150 euros le mètre carré.

Quel est le bon moment pour nettoyer et démousser ?

Pour garder votre toiture vieillissante en bon état, nettoyez-la idéalement deux fois par an. Le premier nettoyage se fait le plus souvent au printemps pour que les professionnels vérifient si l’hiver n’a pas causé de dommages à la structure. Un autre nettoyage se fera à la fin de l’automne quand les arbres auront perdu toutes leurs feuilles.

Pour un nettoyage et un démoussage efficace, il faut toujours s’assurer d’avoir deux ou trois jours sans pluie devant vous. La pluie peut en effet enlever tous les traitements que vous avez déposés sur le toit pendant l’entretien. Les périodes de fortes chaleurs ne sont toutefois pas non plus propices pour ce genre de travaux qui demandent beaucoup d’effort physique. De plus, la chaleur peut faire s’évaporer les produits de nettoyage et de démoussage, amoindrissant ainsi leur effet.

Protéger la couverture de toit pour l’entretenir

Vous recherchez sans doute une solution efficace pour préserver votre toiture et augmenter sa longévité. En dehors du nettoyage régulier, il existe différents traitements pensés pour offrir une protection optimale à une couverture de toit, même vieillissante.

Appliquer un traitement anti-mousse

Si votre toiture est affectée par des nuisibles comme les mousses, lichens et autres micro-organismes, le traitement anti-mousse est le remède définitif qu’il vous faut. Il s’agit en effet d’un produit qui assèche les mousses et autres végétaux similaires afin de les empêcher de se multiplier. Il existe différents traitements anti-mousses. Pour protéger votre toit tout en évitant de l’abîmer il est recommandé d’utiliser un produit bio. Suivez les instructions du fabricant pour l’appliquer ou faites simplement appel à des professionnels.

Si le toit est déjà sous l’emprise des mousses et d’autres végétaux nuisibles semblables, vous avez besoin d’un démoussage curatif qui coûte en moyenne 30 euros le mètre carré. Il est donc préférable de ne pas attendre l’apparition des mousses et de choisir un traitement préventif qui coûte jusqu’à 5 fois moins cher.

Opter pour un hydrofuge de surface

L’humidité ne fait pas du bien à une toiture. Même si elle n’attaque pas directement votre couverture de toit, elle est quand même favorable à la prolifération des mousses et micro-organismes divers. Fort heureusement, il existe une solution efficace contre l’humidité à long terme : le traitement hydrofuge.

Ce dernier est une substance qui permet à la toiture d’évacuer plus vite l’eau qu’elle a accumulé. En plus d’accélérer l’évaporation, cette substance fixe certains éléments chimiques sur la toiture pour la rendre imperméable. Les traitements hydrofuges diffèrent selon le type de toiture : fibrociment, tuiles, shingle, etc. Il s’agit de produits qu’il faut manipuler avec précaution.

Toit : éviter les dommages causés par les arbres

Les arbres autour d’une maison ont beaucoup de valeur. En plus d’être élégants, ils offrent de l’ombre, de la verdure, et parfois des fleurs odorantes. Les arbres peuvent aussi représenter un danger pour votre toiture.

Pourquoi les arbres peuvent-ils être dangereux ?

Il est connu que les arbres représentent une protection pour une toiture lorsqu’ils agissent comme des brise-vent. Elles offrent aussi une protection au toit contre les rayons UV grâce à l’ombre qu’elles donnent. Il y a toutefois des situations dans lesquelles elles ne feront pas de bien à votre toiture :

  • Chute d’arbre sur le toit ;
  • Branches qui se cassent ;
  • Branches trop basses ;
  • Accumulation de feuilles sur le toit ;
  • Chute de fruits sur le toit ;
  • Présence d’animaux.

Une ombre trop épaisse qui favorise l’humidité n’est également pas un bon signe.

Élagage des arbres : préservez votre toit

Pour éviter les dégâts causés par les arbres, il faut respecter une certaine distance de sécurité. Le bout des branches doit le plus souvent être à au moins deux mètres du toit. Pour cela, les arbres les plus grands doivent se situer à au moins 15 ou 20 mètres de l’habitation. Étant donné qu’un arbre se développe continuellement, ses branches peuvent se retrouver au-dessus du toit sans prévenir. Dans cette situation, il vous suffit de couper les branches trop près du toit. Vous pouvez confier l’élagage à un arboriculteur.

Assurance habitation : ce qu’il faut savoir sur la toiture

L’assurance multirisque habitation permet d’être indemnisé les conséquences des sinistres qui peuvent survenir dans un logement. La souscription de cette assurance est une obligation pour le locataire et les copropriétaires (occupants). Elle n’est pas obligatoire pour les propriétaires occupants dont le logement n’est pas au sein d’une copropriété. Il est cependant recommandé d’y souscrire par précaution.

Quels sinistres sont pris en compte ?

Les dégâts des eaux provenant des gouttières et les infiltrations trouvant leur origine dans les ouvrages de couverture du bâtiment sont pris en charge par l’assurance. Celle-ci permet de couvrir les coûts de réparation du bâtiment, la réfection des embellissements endommagés, le remplacement du mobilier endommagé, etc. Le montant de l’indemnité peut fortement être minoré si les prescriptions de la police d’assurance relative à l’obligation d’entretien de la toiture n’ont pas été respectées.

Quelles obligations pour le couvreur ?

Selon la garantie décennale, le couvreur est présumé responsable des malfaçons qui viendraient affecter la toiture sur laquelle il a travaillé pendant les 10 ans qui suivent la réception des travaux. Si les travaux mal réalisés deviennent le siège de désordres qui perturbent l’habitabilité de la maison, le propriétaire peut se retourner contre le couvreur.

Le propriétaire peut faire jouer l’assurance décennale pour être indemnisé des préjudices subis : dépenses de nettoyage, mobilier endommagé, etc. Pour cela, il est préférable de toujours vérifier qu’une entreprise détient une assurance responsabilité décennale avant de lui confier des travaux de toiture.

Faut-il un permis de construire pour la réfection de toiture ?

Quand on envisage des travaux de réfection d’une toiture vieillissante, il est normal de se demander si un permis de construire sera nécessaire. En effet, ce n’est pas le cas. Les travaux qui auront pour conséquence de modifier l’aspect extérieur de votre maison (changement ou rénovation de toiture, ravalement de façade, changement de menuiseries…) n’ont pas besoin de permis de construire. Ce qu’il faut par contre, c’est une déclaration préalable de travaux.

La déclaration de travaux n’est pas une simple information à donner à la Mairie, mais une véritable autorisation délivrée par celle-ci pour les travaux envisagés. Elle peut être comparée à un permis de construire, mais sous une forme très simplifiée. Le principal objectif de cette déclaration est de vérifier que votre projet de rénovation de toit respecte les règles d’urbanisme en vigueur dans la commune. Cela vous permettra d’effectuer la réfection de votre toit par vos propres soins ou par des professionnels.

Pas de commentaire

Poster un commentaire