La réglementation sur l’aménagement des combles

Vous voulez gagner plus d’espace dans votre habitat ? Vous possédez une maison avec des combles ? Votre toit possède un angle de plus de 30° ? Je vous conseille d’aménager vos combles. À travers cet article, découvrez les conditions, les démarches à suivre et les règles à respecter pour l’aménagement des combles.

Aménagement des combles : étudiez la faisabilité

Malgré le fait que l’aménagement des combles soit pratique pour gagner un espace supplémentaire chez soi, cela nécessite quelques conditions. La principale étant de disposer d’un toit avec un angle de 30° à 35°. Aussi, le toit doit être associé à un sous-plafond d’une hauteur d’au moins 1,80 m.

Regardez également du côté de la charpente. Si elle est industrielle, il faudra vérifier la fermette utilisée. Dans le cas d’une charpente traditionnelle, l’espace sera suffisant étant donné qu’il est prévu pour l’aménagement des combles.

Pour ne pas vous perdre dans les détails techniques, adressez-vous à une entreprise spécialisée en aménagement des combles (sur lamaisonsaintgobain.fr) et celle-ci vous conseillera dans vos choix et vous guidera dans toutes vos démarches.

L’administration avant tout pour l’aménagement des combles

Avant même d’envisager d’aménager vos combles ou de commencer vos travaux, vous devez entamer toutes les démarches administratives nécessaires. Là encore, vous pouvez vous faire aider par une entreprise tierce.

aménagement de combles

Au niveau de la mairie, si vous comptez construire sur moins de 20 m², vous devez vous informer sur le plan d’urbanisme. En effet, ce type de travaux nécessite un permis de construire ou une autorisation particulière.

Si la surface habitable de votre maison dépasse 150 m², il faudra faire appel aux services d’un architecte. N’oubliez pas non plus d’informer votre assureur sur la nature et l’ampleur des travaux que vous souhaitez effectuer.

Enfin, vous devez impérativement déclarer l’augmentation de votre surface habitable auprès de l’administration fiscale, et ce, 90 jours après la réalisation des travaux. Effectivement, les travaux effectués influent sur les taxes d’habitation ainsi que les taxes foncières.

Optimisez l’accès à vos combles

Ça y est, votre plan d’aménagement de combles est fin prêt. Il est maintenant temps d’imaginer les solutions possibles pour optimiser l’accès à cette pièce. Eh oui ! N’importe quel professionnel vous le dira : toute pièce, même bien aménagée, agencée et décorée, n’est utile que si son accès est optimisé.

Avant d’entamer les travaux de construction, étudiez minutieusement les différents accès à vos combles. Cela va surtout dépendre de la hauteur de la pièce. Une fois les prises de mesures effectuées, vous constaterez que deux options s’offrent à vous : l’échelle ou l’escalier.

L’échelle avec accès trappe se veut pratique, d’autant qu’elle s’adapte à tout et est facile à installer. Cependant, je vous la déconseille si vous envisagez de transformer vos combles en un espace de vie à part entière.

Préférez plutôt l’escalier qui présente de multiples avantages. En revanche, son installation requiert plus d’espace et une ouverture sur le plancher. Il faudra également calculer le recul. Une chose est sûre : grâce à un escalier, vous gagnerez plus sur le côté pratique et esthétique.

Pas de commentaire

Poster un commentaire