Les trucs à faire pour être toujours plus connectés

Isaac Asimov avait imaginé un monde qui, parfois, ressemble à celui dans lequel nous vivons. Pour cet auteur de science-fiction, les communications seraient instantanées d’un bout à l’autre du monde et se feraient par le biais de la vidéo, les robots prendraient en charge de façon croissante les tâches les plus difficiles aux humains, et des serveurs stockeraient des données du monde entier et pourraient lier entre elles des informations issues des quatre coins du monde. Cela ne vous fait-il pas penser à ce que nous vivons ? Mais il y a un aspect de nos vies que ce génie de la littérature ne pouvait avoir imaginé : le développement des objets connectés.

Des avancées technologiques conséquentes

Aujourd’hui le fait d’être connecté est d’une grande banalité pour tout le monde. On se parle, on s’envoie des fichiers, des photos, des vidéos, on commande, on achète… Tout cela grâce à nos connexions. Cela est possible grâce à une technologie que ne pouvait pas imaginer le maître de l’anticipation : la carte SIM version M2M, qui permet aux machines d’être reliées entre elles. Il n’y a plus besoin de brancher quoi que ce soit de façon physique, grâce à la technologie contenue dans les microcontrôleurs et en particulier à sa capacité de stocker des données, ce qui n’était pas encore envisageable il y a soixante ans.

Des progrès d’hier à ceux de demain

Hier encore on était surpris de pouvoir se promener dans la rue avec un téléphone dans la main et de passer des coups de fil depuis n’importe où : un magasin, la maison, le bus… Avec un seul et unique appareil. Désormais c’est la norme, et déjà les générations qui sont nées dans les années 2000 ne se posent pas la question de la manière dont nous pouvions vivre avant que cela n’existe. Ils attendent, tout comme nous d’ailleurs, mais aussi nos aînés, ce que tout cela va pouvoir nos offrir demain, dans un monde où l’internet des objets sera déjà du passé.

Pas de commentaire

Poster un commentaire