Qu’est-ce qu’une attaque DDoS et comment fonctionne-t-elle ?

piratage ddos

Qu’est-ce qu’une attaque DDoS et comment fonctionne-t-elle ?

L’industrie informatique constate une augmentation constante des attaques par déni de service distribué (DDoS).Avant, les attaques DDoS étaient perçues comme des nuisances mineures perpétrées par des attaquants qui le faisaient pour le plaisir, il était facile de les atténuer. Les attaques DDoS sont désormais une activité sophistiquée et dans de nombreux cas, un gros business. Continuez votre lecture pour en découvrir davantage.

Qu’est-ce qu’une attaque DDoS ?

Bien qu’elles soient de plus en plus courantes, les attaques DDoS peuvent être très avancées et difficiles à combattre mais qu’est-ce qu’une Attaque DDoS et à quoi correspond-elle ? DDoS est l’abréviation de distributed denial of service (déni de service distribué). Une attaque DDoS se produit lorsqu’un acteur menaçant utilise des ressources provenant de plusieurs sites distants pour attaquer les opérations en ligne d’une entreprise. Habituellement, les attaques DDoS se concentrent sur la génération d’attaques qui manipulent le défaut, voire le bon fonctionnement, des équipements et services du réseau (par exemple, les routeurs, les services de nommage ou les services de mise en cache). Les attaques DDoS sophistiquées ne doivent pas nécessairement tirer parti des paramètres par défaut ou des relais ouverts. Elles exploitent le comportement normal et tirent parti de la façon dont les protocoles qui fonctionnent sur les appareils d’aujourd’hui ont été conçus pour fonctionner en premier lieu. De la même manière qu’un ingénieur social manipule le fonctionnement par défaut de la communication humaine, un attaquant DDoS manipule le fonctionnement normal des services réseau auxquels nous faisons confiance. Lorsqu’une attaque DDoS a lieu, l’entreprise ciblée subit une interruption paralysante d’un ou plusieurs de ses services car l’attaque a inondé ses ressources de requêtes et de trafic HTTP, refusant ainsi l’accès aux utilisateurs légitimes. Les attaques DDoS sont classées comme l’une des quatre principales menaces de cybersécurité de notre époque, parmi l’ingénierie sociale, les ransomwares et les attaques de la chaîne d’approvisionnement.

Comment éviter la confusion sur les attaques DDoS ?

Il est relativement facile de confondre les attaques DDoS avec d’autres cybermenaces. En fait, les professionnels de l’informatique et même de la cybersécurité manquent cruellement de connaissances sur le fonctionnement exact des attaques DDoS. Lors d’une attaque DDoS, les cybercriminels tirent parti du comportement normal qui se produit entre les périphériques réseau et les serveurs, en ciblant souvent les périphériques réseau qui établissent une connexion à l’Internet. Les attaquants se concentrent donc sur les périphériques réseau (routeurs, commutateurs, etc.), plutôt que sur les serveurs individuels. Une attaque DDoS surcharge le tuyau du réseau (la bande passante) ou les dispositifs qui fournissent cette bande passante. Voici une analogie utile : Imaginez que plusieurs personnes vous appellent simultanément, de sorte que vous ne pouvez pas passer ou recevoir d’appels téléphoniques ou utiliser votre téléphone à d’autres fins. Ce problème persiste jusqu’à ce que vous bloquiez ces appels par l’intermédiaire de votre fournisseur. Notez que vous ne réparez pas, ne mettez pas à niveau ou n’apportez pas d’autres modifications à votre appareil mobile. Au lieu de cela, vous réparez la connexion entre les attaquants et votre téléphone en utilisant le service de blocage de votre opérateur de téléphonie mobile. Une chose similaire se produit lors d’une attaque DDoS. Au lieu de modifier la ressource qui est attaquée, vous appliquez des correctifs entre votre réseau et l’acteur de la menace.

———–

Si vous voulez protéger vos sites et application des attaques DDoS, vous pouvez vous tourner vers Cloud Protector qui propose des solutions pour les contrer.

Pas de commentaire

Poster un commentaire