Artisan du BTP indépendant : conseils pour bien débuter

travaux chappe

Artisan du BTP indépendant : conseils pour bien débuter

Devenir artisan du BTP indépendant ne s’improvise pas. Connaître quelques prérequis revêt une importance vitale pour le démarrage, la croissance et la pérennité de votre activité.

Acquérir l’expertise et les qualités indispensables

Pour exercer comme artisan du BTP indépendant, il est fortement recommandé de suivre une formation en adéquation avec votre domaine d’activité. Lorsque vous travaillez à votre compte, vous devenez le garant des compétences et du professionnalisme de votre entreprise. Vous devez justifier d’un CAP ou une expérience d’au moins 3 années pour pouvoir vous établir comme artisan.

Fonder sa propre entreprise de BTP

Après avoir acquis les compétences et les qualités nécessaires, la prochaine étape est la création de votre entreprise. Ce qui implique de bien choisir la raison sociale, le statut juridique, le régime fiscal, etc. Vos choix doivent être mûrement réfléchis. Ils impactent vos obligations professionnelles, vos garanties personnelles, le montant de vos impôts, etc. Le statut d’auto-entrepreneur offre plusieurs avantages.

Souscrire aux assurances professionnelles obligatoires

Qu’il s’agisse de construction neuve ou de travaux de rénovation, des sommes importantes sont en jeu pour les maîtres d’ouvrage comme pour l’artisan du BTP indépendant. Ainsi, la souscription aux assurances professionnelles obligatoires est recommandée avant la signature des contrats. Cela vous permet de sécuriser financièrement chaque partie. Au minimum, vous devez prendre une assurance décennale et la RC pro.

S’inscrire au registre des métiers

Pour être un artisan du BTP indépendant, vous devez remplir diverses démarches administratives. Il est impératif de vous inscrire au répertoire des métiers. Vous obtenez alors un numéro d’immatriculation auprès du Centre de formalité des entreprises de la Chambre des métiers et de l’artisanat. Ensuite, l’Insee vous délivre un code APE. De même, le stage de préparation à l’installation de 30 heures est d’une aide précieuse.

Investir dans les matériels et moyens appropriés

Travailler comme artisan du BTP nécessite d’investir dans les matériels et les moyens indispensables à la mise en œuvre de vos chantiers. Pour certains d’entre eux, louer est une bonne alternative. Il en est ainsi de la location nacelle pour exécuter des travaux en hauteur. Par ailleurs, posséder un matériel informatique performant et un véhicule utilitaire est aujourd’hui incontournable.

Promouvoir son entreprise pour se faire connaître

Les précédentes étapes terminées, il est maintenant temps de vous connaître de votre clientèle. Au départ, votre carnet de contacts est encore vide. Or, si vous n’avez pas de clients, vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires. Pour y remédier, vous pouvez recourir à trois solutions : démarchage, bouche-à-oreille et présence sur internet. Cette dernière garantit visibilité et notoriété.

 

Pas de commentaire

Poster un commentaire