Les trucs à faire pour se lancer dans la vente de glaces à l’italienne

Vous possédez un local commercial, un commerce de bouche dans une zone à forte affluence ou vous projetez une activité itinérante sur les foires ou les vides greniers et vous souhaitez développer vos revenus en commercialisant des glaces à l’Italienne. Il s’agit effectivement d’un excellent moyen de générer de substantiels revenus grâce à un produit à très forte valeur ajoutée. 

Avant de vous lancer, il existe toutefois différentes choses à faire afin de vous mettre en conformité avec la réglementation 

Sélectionnez un fournisseur de matériel réputé

Une activité réussie de glaces à l’Italienne passe en premier lieu par la sélection du meilleur fournisseur possible. À l’image du fournisseur de matériel et de consommables Bilecan, nous vous recommandons d’opter pour un partenaire qui pourra vous accompagner au fil du temps en vous proposant des machines de qualité mais également les mix pour la fabrication des crèmes glacées et les cornets. 

Pour évaluer la pertinence de l’offre considérée, prenez en compte le prix d’acquisition des machines à glace Italienne, mais également celui du mix à glace et des cornets. Cela vous permettra de calculer avec précision les prix de revient des cônes. Intégrez également dans votre grille d’évaluation la simplicité de commander un réassort, via une boutique en ligne par exemple, les délais de livraison et la disponibilité des pièces de rechange. 

Offrez une gamme de produits suffisante

Un business réussi de vente de glaces à l’Italienne passe par une offre de saveurs différentes suffisantes pour satisfaire tous les goûts. Vous devrez bien entendu proposer les 3 goûts les plus demandés, à savoir vanille, fraise et chocolat, mais également au moins un arôme plus exotique afin de vous singulariser de la concurrence. 

Selon votre emplacement et votre potentiel commercial, donnez-vous pour objectif de proposer entre 4 et 8 saveurs différentes. 

Une fois ces deux éléments clarifiés, vous allez pouvoir penser aux aspects réglementaires. Contrairement à l’activité d’artisan glacier, vous pouvez vous lancer avec une structure juridique légère, comme une auto-entreprise, et sans diplôme ou expérience dans le domaine.

Pas de commentaire

Poster un commentaire