L’impression 3D au cœur de l’industrie automobile, pour quelles avancées ?

Le marché de la fabrication additive dans l’industrie automobile passera la barre des 5 milliards de dollars d’ici 2023. Ce chiffre laisse présager un avenir radieux pour l’impression 3D et l’intérêt porté par les constructeurs automobiles. Mais pourquoi misent-ils autant sur la fabrication additive pour booster le développement de leurs produits ? Quelles sont les avancées réalisées dans la production automobile via cette méthode ? 

Du prototypage à la production en masse 

D’abord réservée à des fins de prototypage, la fabrication additive pourra très bientôt être utilisée pour la production en série de pièces automobiles. L’impression 3D promettait depuis son arrivée, d’excellentes perspectives pour la production à grande échelle. 

Avec cette technologie, il est possible de produire dans les meilleurs délais des pièces plus solides, légères et bien plus complexes. Une démarche ingénieuse qui permet d’abaisser les coûts de production des véhicules tout en décuplant leurs performances. Les constructeurs automobiles tels que Volkswagen, Ford ou encore peuvent via des procédés 3D faire imprimer des pièces en grande quantité.

Réduction des délais de fabrication 

La production des pièces dans l’industrie automobile est un procédé chronophage. Avec l’utilisation des méthodes classiques d’usinage, les délais sont longs et les résultats ne sont pas toujours satisfaisants. L’impression 3D permet de contourner ces obstacles. 

En somme, les constructeurs peuvent développer des prototypes plus rapidement et les tester avant de l’avancer la construction des véhicules. Avec l’impression 3D, la recherche et le développement se voient booster. En optant pour la fabrication additive, le constructeur profite d’un délai inférieur à un mois contre une durée de plusieurs mois pour les autres méthodes. 

Des pièces plus performantes à coût réduit

L’autre atout de l’impression 3D pour l'industrie automobile réside dans la finition des pièces. L’impression 3D permet de disposer d’une finition impeccable. Elle est de loin supérieure à celle des procédés de production traditionnels. De plus, l’utilisation de la fabrication additive est plus rentable et moins onéreuse. 

Les constructeurs peuvent économiser jusqu’à la moitié du coût de production de leurs pièces automobiles. Ce qui constitue une importante économie d’échelle quand on sait que la production de pièces extrêmement coûteuse.

Pas de commentaire

Poster un commentaire