Les trucs à faire pour loger dans une résidence universitaire

Une fois son diplôme en poche, le lycéen ne rêve que d’une seule chose: devenir étudiant ! Il se dit que ce nouveau monde ne lui réserve que de belles surprises mais c’est sans compter sur la recherche d’un logement universitaire. Cette étape cruciale peut s’avérer être un sujet délicat.

Les démarches

Les logements en résidence universitaire sont régis par le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS). Pour obtenir une place l’année universitaire suivante, il faut envoyer son dossier social étudiant (DSE) au CROUS de son lieu d’études avant le 31 mai. Par exemple, pour un étudiant désirant intégrer une résidence universitaire Toulouse, il doit effectuer les démarches nécessaires au sein de l’université de Toulouse. Une réponse est envoyée par e-mail à l’étudiant au cours du mois de juin. 

Si son dossier est accepté, il doit verser l’équivalent d’un mois de loyer en guise de garantie avant la mi-juillet. Cette demande doit être réitérée afin de conserver le logement pour l’année à venir. Lorsqu'il prend possession des lieux à la rentrée, il doit obligatoirement fournir des documents administratifs tels qu’une attestation d’assurance en cas de dégâts, le paiement du premier mois de loyer et un justificatif d’inscription dans un établissement de la région pour l’année en cours, c’est-à-dire une carte d’étudiant ou un certificat d’inscription.

Les logements 

Lors de la location d’un logement étudiant, avant de penser aux différents loisirs, trois (3) critères  doivent être pris en compte à savoir la sécurité, le prix et la proximité de votre lieu d’études. Pour se loger dans les résidences universitaires, l’étudiant a le choix entre une chambre individuelle et le logement en résidence conventionnée. Le montant du loyer d’un logement sous la tutelle du CROUS dépend de la ville, du type de résidence et de sa superficie.

Les aides au logement étudiant

L’étudiant figure parmi les couches sociales les plus pauvres. Consacré à ses études, il n’a  à priori pas de travail d’où les dispositions prisent par l’Etat et des acteurs privés afin de lui venir en aide. Ainsi, il peut bénéficier de différents types d’aide telle que l’allocation de logement sociale, l’aide personnalisée au logement, la caution locative étudiante ou le prêt étudiant

Pas de commentaire

Poster un commentaire