glaïeul

Gros plan sur les glaïeuls

Extrêmement florifère et ornemental, le glaïeul est certainement, avec la tulipe et le dahlia, l’une des plantes bulbeuses les plus présentes dans nos jardins. Originaire d’Afrique du sud d’où elle fut importée sous sa forme botanique, vers la fin du VIII ème siècle pour venir orner les jardins royaux, elle n’a jamais cessé, depuis, de susciter l’enthousiasme des jardiniers, enthousiasme soutenu par un renouvellement constant de ses formes hybrides qui se comptent de nos jours en milliers.

Toujours cultivé sous sa forme originelle, c’est cependant sous ses multiples formes hybrides, plus robustes et extrêmement diversifiées en coloris que le glaïeul crée le plus d’engouement.

Le glaïeul d’été à grandes fleurs

Parmi ces innombrables espèces hybrides, le glaïeul d’été à grandes fleurs est le plus largement répandu.

Vigoureux, porteur d’une tige rigide s’élevant de 1m à 1,60 m, le glaïeul à grandes fleurs développe une hampe en forme d’épi abondamment garnie de magnifiques fleurs en entonnoir. Du presque noir au blanc, toute la palette de couleurs se trouve représentée chez cette espèce si généreuse en diversité. Entre coloris unis, dégradés ou panachés, le choix en la matière est quasi infini.

Hormis le choix des couleurs, il est important, lors de l’achat, de se porter sur des bulbes, d’un calibre d’au moins 14-16 cm de circonférence afin de s’assurer de l’obtention de belles hampes à grosses fleurs. En deçà de cette taille, l’on s’expose à des résultats incertains lors de la floraison. Cependant si l’on destine ses glaïeuls à une plantation de masse en massifs ou à la production de fleurs coupées de taille moyenne, des calibres de 10-12 cm de circonférence, à meilleur marché, peuvent suffire.

Plantation / Croissance du glaïeul

La plantation des bulbes de glaïeuls est une opération simple qui consiste à déposer chacun d’eux à une dizaine de centimètres de profondeur, pointe vers le haut, avec un espacement de vingt centimètres entre chaque, puis à les recouvrir d’une terre bien tassée.

Le sol qui les reçoit doit être frais, léger et bien amendé depuis l’automne précédent la plantation. Pour une bonne croissance, il est indispensable de choisir une exposition bien ensoleillée, à l’abri du vent. La pose de tuteurs ou d’un ouvrage grillagé auquel les fleurs se mêleront est à prévoir pour ne pas risquer que les tiges ne se cassent avant la fin de la floraison.

La croissance, de la plantation à la floraison, diffère selon les variétés et se déroule sur des périodes allant de soixante-dix à une centaine de jours. En jouant sur ces vitesses de croissance respectives et en échelonnant les plantations à partir de mars-avril jusqu’en juillet, l’on est à même de bénéficier de massifs fleuris de glaïeuls de mai jusqu’en octobre.

Entretien

Peu exigeant, le glaïeul nécessite cependant un arrosage régulier avec un apport d’engrais dans l’eau d’arrosage environ tous les dix jours. L’arrosage doit se poursuivre bien après la floraison et jusqu’au moment de l’arrachage afin de permettre au bulbe, vidé par la croissance de la fleur, de se regorger en substances nutritives.

Toujours en vue de permettre au bulbe de se régénérer, il est impératif, lors de la coupe d’une fleur de glaïeul, d’en sectionner la tige à une hauteur de quatre feuilles au-dessus du sol, ces feuilles étant essentielles à l’alimentation du bulbe.

Arrachage et conservation

Une fois les fleurs fanées et les feuilles jaunies, en général à la mi-automne, il est temps de procéder à l’arrachage du bulbe tout en veillant à en ôter la terre et les bulbilles qui y seraient collées puis de les stocker ensuite en caissettes dans un endroit sec et frais en attendant de les replanter au printemps suivant.

Le glaïeul d’été à petites fleurs

Lui aussi à floraison estivale, le glaïeul hybride à petites fleurs, aussi nommé « glaïeul Papillon », suit les mêmes règles de culture et d’entretien que le glaïeul à grandes fleurs. Ses bulbes, plus petits et rarement supérieurs à douze centimètres de circonférence, produisent des hampes également moins élancées mais qui se trouvent être remarquables par leur élégance, originalité et diversité de coloris.

Le Glaïeul de printemps

A floraison printanière, le glaïeul de Colville se plante à l’automne, à dix centimètres de profondeur avec un espacement de dix centimètres entre chaque bulbe dans tout type de sol à exposition ensoleillée.

D’une hauteur de soixante-dix centimètres, il produit d’élégantes fleurs légères joliment colorées.

Sensible au froid, le bulbe de Colville ne peut être cultivé en pleine terre que dans des régions aux hivers très doux mais sa relative petite taille autorise en toute sécurité une culture en jardinière.

 

 

 

Pas de commentaire

Poster un commentaire