Vacances en France : quelles activités réaliser pour vivre des sensations fortes ?

Pays de l’Europe continentale, la France est le point de chute de millions de touristes chaque année. Réputée pour ses nombreux attraits touristiques, cette belle nation tricolore dispose de musées, de monuments, mais aussi de paysages époustouflants. Lors d’un séjour en France, de nombreux visiteurs, amateurs de sensations extrêmes, expérimentent le saut à l’élastique. Activité ludique et impressionnante, le saut à l’élastique procure des sensations à la fois intenses et uniques. Découvrez dans cet article les informations importantes à avoir avant de sauter à l’élastique.

Quels sont les différents types de sauts à l’élastique ?

Pratiqué depuis les années 1990, le saut à l’élastique a enregistré au fil du temps de nouvelles figures de sauts, les uns plus spectaculaires que les autres. Ainsi, l’on distingue les sauts traditionnels et les sauts améliorés.

Les sauts traditionnels

Pour effectuer une première fois cette activité, il existe deux différentes méthodes de saut à savoir :

  • le plongeon du cygne : cette méthode consiste à se lancer la tête en avant tout en ayant les pieds attachés ;
  • le Back Dive : cette méthode consiste à plonger par l’arrière en ayant les pieds retenus par l’élastique.

Les sauts améliorés

Pour les habitués de cette activité, il existe d’innombrables variantes de sauts très intéressantes qui sont entre autres :

  • le blindford : simple, mais très excitant, cette méthode consiste à sauter les yeux bandés ;
  • le tandem : il consiste à faire un saut en duo ou en trio. Cependant, le poids total des sauteurs ne doit pas excéder 200 kg ;
  • le pendule : dans cette figure, le sauteur est retenu, par l’avant ou l’arrière, par le moniteur qui le laissera soudainement dans le vide. Ce type de saut est idéal pour les personnes en quête d’adrénaline ;
  • le BMX : dans cette figure, le saut est effectué avec un vélo. Il peut également être exécuté à l’aide d’autres équipements.

Quels sont les sites prévus pour le saut à l’élastique ?

En raison de l’engouement important que connait le saut à l’élastique, plusieurs sites ont vu le jour en France afin de permettre aux adeptes de s’adonner à leur activité préférée. Ainsi, lors de votre périple en France, vous pourrez profiter d’une séance de saut à l’élastique sur les sites comme :

  • le pont de l’Artuby : si vous êtes en vacances dans le Var, vous pouvez réaliser un saut à l’élastique sur ce pont qui fait 182 mètres de hauteur ;
  • le pont de Ponsonnas : faisant 103 mètres de hauteur, il est situé en région Rhône-Alpes dans le département de l’Isère ;
  • le pont de la Mariée : avec ses 80 mètres de hauteur, ce pont est localisé dans les Alpes maritimes ;
  • Tour de saut : situé dans le Pas de Calais, ce site offre 65 mètres de hauteur pour des sensations inoubliables.

Quelles sont les conditions pour réaliser un saut à l’élastique ?

Le saut à l’élastique enregistre des millions d’adeptes à travers le monde, qu’ils soient enfants, adultes ou séniors. Cette activité peut être pratiquée par les enfants dès l’âge de 5 ans à condition qu’ils la réalisent avec un adulte. En ce qui concerne les adolescents, ils devront présenter une autorisation parentale avant de pouvoir goûter aux palpitantes sensations que procure cette activité. Par ailleurs, les personnes ayant plus de 50 ans peuvent réaliser un saut à l’élastique à condition qu’il n’excède pas une hauteur de 100 mètres. Dans le cas contraire, elles devront nécessairement présenter un certificat médical.

 

Stéphane

Pas de commentaire

Poster un commentaire