Ce qu’est un alternateur de voiture et à quoi il sert

alternateur

Ce qu’est un alternateur de voiture et à quoi il sert

L’alternateur du véhicule est un dispositif qui convertit l’énergie mécanique de la rotation du vilebrequin d’un moteur à combustion interne en énergie électrique. Un alternateur avec un régulateur de tension est appelé un groupe d’alternateurs.

 

L’alternateur dans les voitures est apparu dans les années 10 du vingtième siècle. L’unité était la principale source de courant électrique pour le fonctionnement ininterrompu des équipements électriques et la recharge des batteries, en maintenant un certain niveau de tension pendant que le moteur tournait. Il s’agissait de dispositifs volumineux et peu fiables. Lorsque les redresseurs au silicium et au sélénium ont été inventés, les alternateurs ont été intégrés aux voitures. Les alternateurs triphasés modernes produisent du courant alternatif, sont de petite taille et d’un prix raisonnable.

 

Objectif d’un alternateur

Les principales fonctions d’un alternateur automobile :

  • Maintient la batterie chargée de façon continue et permanente pendant que le moteur tourne ;
  • Permet le fonctionnement ininterrompu de tous les consommateurs d’énergie dans des conditions normales (système d’allumage, ordinateur de bord, feux, système de diagnostic, etc.) lors du démarrage du moteur à combustion interne (ICE). C’est précisément à ce moment-là que le démarreur tire une quantité considérable d’énergie ;
  • Avec une batterie, il assure le fonctionnement ininterrompu de tous les consommateurs ensemble dans des conditions extrêmes ;
  • Il rétablit la charge de la batterie après le démarrage du moteur par le démarreur. Et la tension électrique dans le réseau de bord reste dans la plage qui est supérieure au potentiel électrochimique des plaques de la batterie.

 

Si l’alternateur tombe en panne, les consommateurs de courant pourront fonctionner aux dépens de la batterie. Afin de prolonger la durée de vie de la batterie, débranchez tous les consommateurs d’énergie inutiles : climatiseur, chauffage, radio. Lorsque la batterie est complètement déchargée, le véhicule peut continuer à rouler pendant un certain temps, mais ensuite le moteur cale (dans les voitures modernes).

Types de générateurs

La classification des groupes électrogènes est basée sur le type de courant que produit un alternateur de voiture. Aujourd’hui, 2 variétés de l’unité sont connues :

 

  1. Générateur de courant continu. Ce type de générateur est capricieux et de faible puissance et a une durée de vie limitée. Aujourd’hui, le générateur de courant continu a perdu sa pertinence.
  2. Alternateur de courant alternatif. Un type populaire d’autogénérateurs modernes produit du courant alternatif.

 

Principe de fonctionnement

Voici comment fonctionne un alternateur dans une voiture :

  • Lorsque le contact est établi, le courant est fourni par la batterie à l’ensemble de balais. Le courant passe alors dans les bagues collectrices, puis dans l’enroulement du rotor.
  • Le vilebrequin fait tourner le rotor par l’intermédiaire de la courroie de transmission et de la poulie.
  • Autour du rotor se trouve le stator, qui commence à générer du courant alternatif à partir de la rotation rotor-aimant.
  • Lorsque le rotor commence à tourner à une certaine fréquence, l’enroulement d’excitation est mis sous tension par l’alternateur lui-même.
  • Le courant alternatif est redressé par un pont de diodes et transformé en courant continu, qui convient pour alimenter le système électrique du véhicule. L’alternateur alimente les consommateurs d’énergie du véhicule et recharge la batterie.
  • Le régulateur de tension est utilisé pour adapter l’enroulement de champ à l’augmentation de la vitesse du rotor afin de maintenir la charge stable.
  • Il y a un voyant sur le tableau de bord qui indique l’état de l’alternateur. S’il s’allume, cela signifie que l’alternateur est défectueux et que seule la batterie alimente le réseau de bord. Lorsqu’il s’épuise, tous les circuits électriques d’une voiture cessent de fonctionner.

 

Défauts de base de l’alternateur d’un véhicule

Une liste des principaux dysfonctionnements mécaniques et électriques, ainsi que des méthodes simples pour y remédier :

  1. Rupture de la courroie de l’alternateur. Il s’agit du défaut le plus courant dans lequel le moteur continue à tourner. La poulie du vilebrequin tourne, mais cette rotation n’est pas transmise au rotor de l’alternateur. Le témoin de décharge de la batterie s’allume dans le tableau de bord. Cela indique que l’alternateur ne le charge pas. 
  2. La courroie d’entraînement glisse. Il doit être resserré après s’être assuré que les roulements sont entièrement fonctionnels. Si ce défaut se produit, un bruit de sifflement peut être entendu pendant l’accélération. En cas de glissement de la courroie, il est préférable de la remplacer complètement.
  3. Des brosses qui dépassent. Le porte-balai doit être nettoyé, toutes les saletés éliminées et les ressorts renforcés.
  4. Usure des brosses en graphite. Cela entraînera un mauvais contact avec les anneaux de cuivre. L’unité de brosse doit être entièrement remplacée.
  5. Brûlure ou usure des anneaux de contact. Les pièces doivent être reconstruites et réaffûtées ou remplacées entièrement.
  6. Contacts brûlés ou corrodés. Il faut vérifier la fonctionnalité de chaque composant, trouver les dommages, les remplacer ou enlever la rouille.
  7. Mauvais fonctionnement du contrôleur. L’élément ne peut pas être réparé et doit être remplacé.
  8. Déclenchement du relais de sécurité. S’il y a un court-circuit, l’élément doit être localisé et réparé.
  9. Les roulements sont usés. Ils doivent être remplacés dans le bon ordre, sinon l’alternateur ne démarrera pas.
  10. Déformation du carter de l’alternateur. Cela pourrait endommager les composants internes.

 

Informations tirées des sources :

Qu’est-ce qu’un alternateur de voiture et quels types existent – www.auto-doc.fr

Pannes d’alternateur de voiture – planeteautomobile.com

Pas de commentaire

Poster un commentaire