Quel appareil de récupération musculaire acheter ?

appareil musculation

Quel appareil de récupération musculaire acheter ?

Suite à une blessure ou une opération chirurgicale, il n’est pas rare de devoir immobilier une partie de son corps. Or, pendant ce temps, on perd de la masse musculaire. Il est important de faire travailler ses muscles dès que cela est possible, avec l’accord du médecin.

Mais la pose d’une orthèse peut se faire, même sans douleur, simplement parce que l’on a peur de faire un geste inadapté, ce qui rendrait la pratique de l’activité physique difficile, voire dangereuse pour le corps. L’utilisation d’un appareil peut alors se révéler judicieuse pour faire les bons gestes. Mais quel appareil choisir ?

Comment choisir son appareil de récupération musculaire :

Comme on peut le voir sur sport-orthese.com, un problème musculaire peut toucher différentes parties du corps, allant des épaules, jusqu’aux pieds.

Pourtant, chacune d’entre elle a besoin d’être travaillée pour que la musculature reste harmonieuse et surtout que le patient récupère toutes ses facultés au niveau de la motricité, quand il a été blessé et que son membre a fait l’objet d’une immobilisation. Faire travailler sa musculature rapidement est le meilleur moyen de récupérer ses moyens physiques.

Il faut donc trouver un appareil qui soit adapté à la partie du corps que l’on est en train de réadapter. Comme dit plus haut, cela peut être une épaule, mais aussi une cheville ou encore un genou.

Non seulement les appareils ne présentent pas les mêmes caractéristiques, mais on doit les choisir en fonction parfois de sa maladie, de son type d’opération mais aussi de sa morphologie. Un appareil de récupération ne doit jamais trop serrer ou être trop lâche, pour pouvoir supporter le poids du membre.

Appareil de récupération musculaire : les critères de choix :

Le matériau utilisé pour l’appareil a toute son importance. Il doit être résistant pour pouvoir être mis pendant parfois de longs mois, dans le cas d’une rééducation, ou à chaque séance de sport quand l’orthèse est mise à titre préventif, parce que la personne s’est déjà blessée et angoisse à l’idée de faire du sport sans elle.

On comprend, dans un cas comme dans l’autre qu’il faut prendre des matériaux solides, mais aussi légers pour ne pas occasionner une gêne supplémentaire, à l’instar de l’aluminium ou encore du carbone.

Quand il s’agit de tissus, ces derniers doivent être respirants, ne pas se déchirer et surtout ne pas contenir de substance allergène ou urticante qui provoquerait des démangeaisons ou des rougeurs.

Il faut en outre pouvoir avoir un interlocuteur car ce type d’appareillage est toujours personnalisé en fonction d’un problème mais aussi d’une personne.

Pouvoir parler de ses attentes et de ses besoins en étant compris est déjà un premier pas vers la guérison ou pour pouvoir faire le sport que l’on aime, sans craindre de se faire mal à nouveau.

Sachant à quel point le sport fait partie intégrante de la vie de nombreux français, on peut comprendre pourquoi ce critère fait partie des plus importants pour faire le meilleur choix.

Pas de commentaire

Poster un commentaire