Les trucs à faire pour gérer ses factures impayées

Malheureusement, cela fait partie du quotidien de toutes les entreprises. Les factures impayées sont très courantes en comptabilité, mais nous ne savons pas toujours quoi faire lorsque cela arrive. Les moyennes et grandes sociétés disposent d’un service pour le gérer en interne ou font appel à un cabinet de recouvrement. Généralement, le processus se fait en trois étapes.

Écrire une lettre de relance

C’est l’étape à l’amiable. Il vous suffit d’envoyer une lettre à votre client pour lui rappeler que vous n’avez toujours pas reçu de paiement. Pour cela, il faut rédiger en termes très cordiaux sans menace. En effet, la majeure partie des factures impayées sont de simples oublis et un petit rappel suffit à régler la situation la plupart du temps. Vous pouvez l’envoyer par simple courrier.

Envoyer une mise en demeure de paiement

Si dans les 15 jours suivant la relance vous n’avez pas reçu votre paiement, vous devrez envoyer une lettre de mise en demeure. Si vous faites appel à un cabinet de recouvrement, cette démarche est automatisée par informatique. La lettre précise qu’en l’absence de réponse à la relance, vous leur donnez un délai de paiement de 15 jours, au-delà duquel vous exercerez votre droit d’ester en justice. Elle rappelle également votre droit de réclamer des pénalités de retard

Déposer un recours au contentieux

Si malgré ces deux étapes vous n’avez toujours pas obtenu votre dû, alors dans ce cas vous devez avoir recours à la justice et déposer votre dossier devant le tribunal compétent. Aujourd’hui, les cabinets spécialisés dans le recouvrement des factures impayées accompagnent leur client de la lettre de relance jusqu’au recours contentieux afin de les conseiller au mieux. Bien entendu, cette phase n’est envisagée par les entreprises que si le montant de la facture est suffisamment important, car les frais de justice sont élevés et l’opération ne serait dès lors plus rentable.

Pas de commentaire

Poster un commentaire