Les trucs à faire pour payer moins cher son dépôt de brevet

Le secteur des LegalTech se développe en France dans de multiples domaines. Rédaction de contrat, accompagnement pour les démarches de création d'entreprise, ou même protection de la propriété industrielle. Plein phare sur cette tendance qui semble faciliter la vie des entrepreneurs. 

Protection des intérêts des entreprises

Toutes les entreprises n'ont pas la possibilité de disposer d'un service juridique internalisé. C'est un coût que seules les grandes sociétés sont aptes à soutenir. Les PME, TPE, start-ups et entrepreneurs indépendants ont pourtant bien besoin d'un accompagnement dans leurs démarches. Sans cadre juridique, l'entreprise n'est pas en mesure de croître. Parmi les problématiques quotidiennes que rencontrent les entrepreneurs, nous pouvons citer : rédaction de contrat de travail, négociation de temps partiel, contrat de prestation, contrat de sous-traitance, conditions générales… 

Les start-ups sont d'autant plus fragilisées par les coûts que semblent représenter les procédures. Toute l'énergie des équipes est concentrée pour le développement d'un produit, et son lancement. La protection par un dépôt de brevet semble être une épreuve composée de formalités. Pourtant les LegalTech sont également passés par là avec des services de brevet d'invention en ligne. En faisant des économies via une solution digitalisée, un cabinet de conseil en protection industrielle est en mesure de réduire ses coûts, pour finalement proposer un brevet pas cher de la formalité de dépôt de brevet, jusqu'à sa délivrance. 

Protection de votre innovation

Les LegalTech ont en un sens proposé une démocratisation des procédures juridiques. Les démarches, et surtout la rédaction de document est plus accessible grâce à des coûts transparents. Prendre contact avec de telles structures est même parfois moins intimidant que de demander les services d'un cabinet d'avocats. Pour la protection des inventions, la naissance d'un service de dépôt de brevet en ligne ne fait pas baisser la qualité de prestation malgré un coût moins important. En effet, seuls les conseils en propriété industrielle (CPI) sont habilités à exercer l'accompagnement pour la rédaction d'un brevet, et le suivi des procédures jusqu'à l'obtention du titre. C'est une profession réglementée ! En cas de doute, il vous suffit alors de consulter la liste officielle des conseils en PI en France afin de vérifier l'identité de votre interlocuteur.

Pas de commentaire

Poster un commentaire