Les trucs à faire pour pouvoir bouger ses meubles

L'aménagement de la maison est une affaire de patience. Dès que l'on s'installe dans un nouveau logement, on a bien sûr envie qu'il nous ressemble, que chaque pièce soit adaptée à la personne qui va y vivre ou bien à la fonction que l'on va lui assigner : chambre d'enfant, salle de séjour, buanderie… Il est donc nécessaire pour chacune de ces pièces d'être l'objet d'une attention particulière de la part de la personne qui va réfléchir à l'endroit où tel meuble trouvera sa place, à la situation qu'aura tel tapis persan dans le salon, ou au coin dans lequel on placera le lit du petit pour qu'il ait de la place pour jouer. 

Changer quand on le souhaite

Mais l'on sait bien que malgré les compétences en matière d'aménagement dont peut toujours se targuer une personne dans la famille, on n’obtient jamais exactement le résultat optimal, en ce qui concerne l'organisation des pièces et de ce qu'elles contiennent. Il faut donc prévoir en amont de l'installation une façon de pouvoir déplacer à son gré un meuble, une table, un tapis, un tableau au mur… C'est là où la roue pour table basse ou le glisse-tout pour l'armoire, voire la cimaise pour les murs, ont toute leur place et sont les bienvenus. Ils sont tout les trois essentiels pour avoir la liberté de modifier l'installation d'origine.

Changer de décoration facilement

L'autre point d'importance, quand on est dans un nouveau logement, c'est de mettre en place une décoration qui tienne compte du goût de tout le monde. Alors le danger est de verser dans le compromis absolu, en permettant à chacun et chacune de placer l'objet, l'affiche ou la reproduction qu'elle aime. Si l'on se laisse aller à cela, on risque d'avoir une décoration intérieure tout-à-fait déséquilibrée. Or les espaces intimes, en l'occurrence les chambres à coucher, sont précisément là pour accueillir une décoration personnelle, où chacun a la liberté d'afficher une photo de son chanteur préféré ou de mettre en avant ce bibelot auquel on tient tellement.

Pas de commentaire

Poster un commentaire