Zoom sur l’assurance auto responsable

Tout véhicule à moteur en état de marche doit obligatoirement disposer d’une police d’assurance selon l’article L211-1 du Code des assurances. Cette dernière couvre les préjudices corporels et matériels occasionnés par un conducteur aux autres avec son véhicule. La réparation de véhicules accidentés avec des pièces d’occasion est une solution responsable et avantageuse auprès des assurances auto. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet dans cet article.

La réparation de véhicules avec des pièces d’occasion, une solution avantageuse

Réparer un véhicule endommagé avec des pièces d’occasion vous permet de contribuer à la préservation de la planète. En ce faisant, vous réduirez votre empreinte carbone et le gaspillage en utilisant moins de matières premières et en participant au processus de transformation du circuit de réparation. Cette démarche contribue également à la création de nouveaux métiers, de nouvelles compétences ainsi qu’au maintien de la main-d’œuvre locale. De plus en plus engagées dans la protection de l’environnement, les assurances auto privilégient l’utilisation des pièces recyclées pour la réparation de carrosserie endommagée. Certaines prennent en charge jusqu’à 7 % des réparations automobiles avec des pièces détachées recyclées. Ces dernières sont certifiées et conformes à la réalisation des travaux. En plus d’une réduction sur les coûts de réparation, cela vous fait bénéficier d’une meilleure maîtrise de l’évolution des cotisations. Actuellement, de nombreux assureurs offrent la possibilité de demander un devis en ligne pour son assurance auto afin de simplifier les démarches relatives à la souscription et vous permettre de vous inscrire dans cette démarche d’économie circulaire de manière optimale.

réparation auto pièces recyclées

Les réglementations concernant les pièces recyclées automobiles

La réparation automobile avec des pièces détachées est réglementée. L’article L121-117 du Code de la consommation stipule que tout professionnel commercialisant des prestations d’entretien et de réparation automobile doit permettre aux consommateurs de choisir l’utilisation de pièces provenant de l’économie circulaire au lieu des neuves. Le consommateur doit prendre connaissance de l’existence des pièces détachées disponibles préalablement à la vente. L’information doit lui être délivrée de manière lisible et sur tout document commercial. Cette information doit également être fournie sur tout support adapté (bon de commande, facture, CGV, fiche-produit, etc.) au moment de l’achat pour que le consommateur puisse s’y référer après la conclusion de la vente. Toutes les conditions de l’information par le vendeur au consommateur sont définies dans l’article D.111-4. Par ailleurs, il est important de savoir que le défaut d’information précontractuelle et contractuelle est passible d’une amende de 3000 euros pour une personne physique et de 15000 euros pour une personne morale. Il en va de même pour le manquement de fourniture de pièces détachées. Ces dispositions concernent tous les biens disponibles sur le marché depuis le 1er mars 2015. Elle s’applique également sur tous les produits déjà existants avant cette date.

Réduisez le gaspillage et préservez l’environnement en utilisant moins de matières premières. Privilégiez les pièces recyclées pour la réparation de votre véhicule. Cela vous permettra de bénéficier de nombreux avantages comme une réduction des coûts de réparation, une meilleure maîtrise des cotisations d’assurance, etc. D’autre part, cela vous offre la possibilité de réhabiliter un véhicule dont vous n’auriez peut-être pas pu prendre en charge les réparations pour des raisons économiques.

No Comments

Post a Comment