Les trucs à faire pour connaître les tendances sur la fabrication de composants électroniques

En 2018, l’industrie électronique mondiale a vu ses activités ralentir du fait du mal qu’a connu le secteur en 2017. Les fabricants de composants électroniques sont ainsi obligés de faire patienter leurs clients, notamment des entreprises, avant que la livraison de leurs produits revienne à la normale. En effet, l’offre n’arrive plus à suivre la demande constamment en croissance. Pourquoi ? Les réponses dans ces lignes. 

Se rappeler de la situation de l’année dernière et les prévisions insuffisantes

En 2017, les entreprises spécialisées dans la fabrication de composants électroniques n’ont pas pris en compte le retour sur leur succès. Le secteur a en effet connu une croissance au niveau zéro pendant quelques années et ne s’est pas préparé à l’éventualité d’une augmentation de la demande, donc une accélération de l’activité. Par conséquent, à cause de mauvaises prévisions, les électroniciens n’ont pas pu accroitre leur production de manière à répondre au besoin du marché des objets connectés et des voitures électriques. Si les analystes de l’industrie de l’électronique prévoyaient un développement de 3,3 % des chiffres d’affaires de l’industrie des semi-conducteurs en 2017, l’augmentation réelle était de 20,6 %. 

Réaliser qu’une pénurie de composants électroniques a des répercussions

La conséquence principale du problème de l’industrie de l’électronique se situe au niveau de la livraison des commandes en cours, qui prend plus de temps. Face à leurs besoins en composants et à la nécessité de maintenir un rythme de production stable, les clients sont contraints d’effectuer la commande d’un même produit auprès de plusieurs fournisseurs et d’annuler ensuite celle qui prend du retard. Les producteurs pour leur part doivent choisir le client à fournir en premier. Pas vraiment une situation idéale, mais cela prouve que le secteur a de la ressource en termes d’adaptabilité du marché. 

Par ailleurs, les sous-traitants ne sont pas aussi épargnés par cette crise des composants électroniques. Du fait des priorités des fabricants concernant leurs propres lignes d’assemblage, la sous-traitance peine à obtenir des commandes.

Pas de commentaire

Poster un commentaire