Quels sont les critères pour choisir son logement en 2022 ?

choix logement

Quels sont les critères pour choisir son logement en 2022 ?

La pandémie de Covid-19 et les différents confinements ont été un électrochoc pour les français, sommés de rester chez eux. Pour beaucoup, cela a été la douche froide : leur logement ne convient plus à leurs attentes et ils sont prêts à l’achat. Les taux très bas peuvent les y aider. Pourtant, quand on s’apprête à faire un acte aussi conséquent, mieux vaut déterminer en amont ses critères de sélection.

Comment choisir son appartement ou sa maison en 2022 ?

Il est facile, pour beaucoup de personnes, de dresser le portrait de leur habitation idéale. Pourtant, pour choisir un endroit où l’on va passer plusieurs décennies, parfois, mieux vaut ne pas se contenter de souhaits qui touchent l’habitation proprement dite uniquement.

Bien entendu, il faut que la typologie corresponde à la composition familiale. Les français veulent plus de place. Dans l’idéal, chaque personne doit avoir sa chambre, à moins que certains frères et sœurs soient tout à fait inséparables. Il faut pourtant anticiper sur les changements qui vont s’opérer dans quelques années, quand chacun voudra son indépendance et plus d’intimité. Y’a-t-il une pièce que l’on pourra transformer en chambre ou le terrain permet-il de penser à la création d’une extension ?

Si, concrètement, avec des moyens financiers, il est possible de gagner de la surface utile, on ne peut pas créer d’espace extérieur, dans certains endroits, notamment en ville. Il faut donc s’interroger en amont sur ce que l’on souhaite : un balcon sans réel entretien, une cour de petite taille pour bronzer et faire des barbecues ou un jardin pour s’essayer à la permaculture et gagner en autonomie alimentaire ?

Quelle est l’habitation idéale en 2022 ?

Enfin, outre l’habitation, il faut regarder son environnement. Au-delà de la maison ou de l’appartement, on vit dans un quartier, dans une commune.

Existe-t-il, à proximité des commerces de proximité et des transports en commun ? A moins de télétravailler la plupart du temps, ce genre de questions doit se poser, pour ne pas passer trop de temps sur la route. Soit, en rentrant, on trouve un havre de paix, mais il faut penser aux dépenses de carburant, à l’usure du véhicule, si l’on prend sa voiture, à défaut de pouvoir prendre un bus ou un métro.

Après les commerces, bien entendu essentiels, y’a-t-il des écoles dans un rayon proche du domicile. Là encore, il s’agit d’anticiper. La présence d’une école maternelle et primaire dans un village peut rassurer quand on est parents de jeunes enfants, mais que se passera-t-il quand ils vont grandir : devront-ils prendre un ou plusieurs bus pour se rendre au collège et au lycée ?

Et bien entendu, le voisinage. Quand on visite un bien immobilier, difficile de se faire une idée, surtout en pleine journée, quand les gens sont censés travailler. Mieux vaut aller plus tard en soirée ou le week-end, pour voir si l’atmosphère change et si le bruit semble régulier. Rien n’est pire que de s’endetter sur 20 ans pour s’apercevoir que l’on ne va pas être bien chez soi.

Pas de commentaire

Poster un commentaire