Les trucs à faire pour trouver le terrain où bâtir sa maison

Lorsqu'on souhaite faire construire sa maison, l'une des premières étapes nécessaires sera de trouver un terrain sur lequel pourront se dérouler les travaux. Si les manières de dénicher le terrain idéal revêtissent plusieurs formes, il faut s’assurer qu'il réponde à ses besoins et à certaines règles. Nous vous proposons quelques idées dans cet article pour vous donner des pistes de recherche supplémentaires, ainsi que des caractéristiques à prendre en compte quand on pense avoir trouvé la bonne affaire.

Où chercher son terrain ?

Les moyens les plus évidents viennent tout de suite à l'esprit : dans les petites annonces, en consultant les journaux gratuits, en rédigeant soi-même son annonce de recherche ou encore en se renseignant auprès de la mairie d'une localité. D'autres possibilités s'offrent volontiers à ceux qui les connaissent : en faisant appel au réseau Fichier AMEPI : un fichier national intelligent qui regroupe tous les biens immobiliers exclusifs, en s'adressant à un spécialiste des contrats, tel le notaire, dont les honoraires sont soumis à un barème national, ou, dernier exemple, en contactant directement des aménageurs lotisseurs qui possèdent des terrains équipés et viabilisés, mais en gardant le choix du constructeur de maison individuelle.

Comment être sûr que c'est le bon ?

La mairie vous renseignera quant aux règles liées à l’implantation de votre construction, à son volume, à son aspect extérieur (comme les couleurs pour les enduits extérieurs ou les toitures). L’ensemble de ces contraintes sont consignées dans le document d’urbanisme de la ville. Ce document peut être consulté à la mairie. Les règles diffèrent d'une commune à l'autre. Si vous faîtes appel à un constructeur de maisons, sachez qu'il sera à même de connaître l'ensemble de ces contraintes et de vous proposer des biens répondant aux obligations locales. Enfin, gardez en tête que depuis 2006, tout terrain vendu doit être accompagné d’une déclaration de moins de six mois indiquant si la parcelle est située, ou non, dans une zone couverte par un plan de prévention technologique (usine dangereuse), par un plan de prévention des risques naturels prévisibles (feu de forêt, inondations,…) ou dans des zones de sismicité.

Pas de commentaire

Poster un commentaire