Comment bien préparer l’aménagement d’un parc ou d’un jardin ?

parc

Comment bien préparer l’aménagement d’un parc ou d’un jardin ?

Que l’on soit professionnel des espaces verts, paysagiste ou simplement propriétaire d’un très grand jardin, il est important d’avoir les bonnes machines, quand vient l’heure d’aménager l’extérieur. Il faut alors procéder par étapes.

Quelles sont les étapes pour aménager un parc ?

Quand on a une commande de la part d’un client, que l’on veut respecter le souhait d’une municipalité ou rendre son parc agréable, il faut souvent procéder à de nombreux travaux. Plus un espace vert est de grande taille, plus il faut des outils de bonne qualité, voire des machines, comme celle que l’on peut découvrir ici. Quand on achète un terrain boisé, il est souvent nécessaire non seulement de couper certains arbres, mais aussi de les dessoucher. Impossible, même pour un seul arbre, de s’y prendre seul avec une pioche, à moins d’être prêt à y passer des jours.

Le décaissement de la terre est obligatoire dans bien d’autres circonstances : l’aménagement et la pose d’une piscine à creuser, celui d’un bassin d’agrément pour y mettre des poissons et des plantes aquatiques. Tout simplement, enlever des racines de végétaux peut sembler judicieux. Certains sont dits traçants. Cela peut être des bambous que l’on souhaite enlever pour préserver des bâtisses et des fondations ou tout simplement des ronces qui ont tendance à rapidement coloniser un espace.

Aménagement de parc : tout savoir

Quand la terre a été enlevée et quand il s’agit de faire des plantations, que ce soit d’arbustes, d’arbres ou de fleurs, il est primordial de prendre le temps d’examiner la nature du sol. Un terrain sableux ou acide ne permet pas le même choix de végétaux qu’un autre. Il faudra alors peut-être trouver des solutions pour améliorer le pH de la terre, voire l’amender, dans certains cas, avec du compost, du fumier de cheval etc… pour qu’elle soit de meilleure qualité et plus propice à accueillir de la végétation.

Si ce travail est trop compliqué ou le budget limité, pourquoi ne pas créer d’autres types de jardins : jardins sur gravier ou méditerranéen ? Un des avantages, dans ce cas, est qu’ils limitent le nombre d’arrosage en été, ce qui peut être intéressant et économique.

Avant de se lancer, il est toujours préférable de dessiner un plan, que la surface soit grande ou non. Cela permettra de ne pas se perdre dans les travaux à réaliser, voire de les hiérarchiser en fonction des saisons. Quand la terre est en sommeil, on peut monter des murets de séparation, poser des claustras, faire poser une fontaine etc…

Quand on n’a que peu de connaissance en jardinage, lire des ouvrages ou mieux, demander conseil en jardinerie est le meilleur moyen d’apprendre les bons gestes à adopter. Chaque jardinier apprend de ses erreurs. Même en faisant les gestes adéquats, il n’est pas rare d’avoir des échecs, de voir une plante qui ne se plait pas et ne pousse pas ou meurt, malgré les soins apportés. La changer de place est parfois salutaire, à la faveur d’un meilleur ensoleillement ou d’une protection contre le vent.

Pas de commentaire

Poster un commentaire